Action Logement : comment obtenir un prêt pour un achat ou des travaux ?

Emprunter jusqu’à 25 000 euros au taux de 1 % pour acheter sa résidence principale, c’est possible, si vous êtes salarié, grâce à l’organisme autrefois nommé « 1 % logement » ou « 1 % patronal ». Mais attention, l’enveloppe annuelle de votre entreprise est limitée...

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
4mn de lecture
Action Logement peut vous accorder un prêt acquisition ou construction.
Action Logement peut vous accorder un prêt acquisition ou construction.

1 – Vérifiez votre éligibilité

Action Logement fonctionne grâce aux cotisations de certains employeurs. Pour bénéficier de l’un de ses prêts pour l’acquisition ou la construction de votre résidence principale, il faut travailler ou être préretraité d’une entreprise du secteur privé non agricole de 10 salariés et plus en équivalents temps plein. Par ailleurs, votre revenu fiscal de référence ne doit pas dépasser un certain seuil, défini en fonction de votre situation familiale et de votre zone géographique (A bis à C). Vous identifierez cette zone sur actionlogement.fr.

Dans l’ancien, le logement à financer doit avoir un diagnostic de performance énergétique (DPE) compris entre A et D et sa consommation énergétique ne doit pas dépasser 230 KWH par m2 et par an. Dans le neuf, et en métropole, il faut respecter la norme RT 2012 (Réglementation thermique applicable aux logements neufs). Pour le reste, il suffit que le bien soit votre résidence principale. Un prêt d’Action Logement peut financer l’achat d’un terrain nu, pour y construire dans les quatre ans, d’une grange ou d’une surface commerciale que vous transformerez en logement.

Bon à savoir 

Les prêts ne peuvent pas financer l’achat d’un bateau-logement (péniche) ou d’une maison mobile (caravane).

2 – Ne surestimez pas le montant du prêt

Les conditions sont très intéressantes – taux de 1 % hors assurance de prêt obligatoire sur vingt ans au maximum, même si vos revenus sont limités. Mais ce crédit ne pourra pas représenter plus de 30 % du montant total emprunté. En général, vous ne pourrez pas compter sur plus de 10 000 euros (zone C) à 25 000 euros (zones A et A bis). Vous pouvez réaliser une simulation de votre mensualité sur le site d’Action Logement.

3 – Constituez votre dossier avec l’accord de votre entreprise

Sur le site d’Action Logement, cliquez sur l’icône « acheter », puis « prêt construction ou acquisition dans le neuf » ou « prêt acquisition dans l’ancien sans travaux », et enfin sur « j’ai un projet d’achat, je souhaite être contacté ». Vous remplissez un court formulaire, vérifié par un conseiller qui s’assure que votre situation et votre projet sont conformes aux conditions du prêt. Il vous envoie un dossier imprimé que votre entreprise est amenée à compléter. C’est à ce stade qu’intervient la demande à votre employeur.

« En fonction de la taille de la structure, rapprochez-vous du service des ressources humaines, du service Logement ou de votre patron pour effectuer votre demande », indique Oliver Barrat, directeur de l’offre de services d’Action Logement. L’entreprise ajoute parfois des critères supplémentaires d’éligibilité au prêt (ancienneté ou bas salaires, notamment). Surtout, l’enveloppe annuelle pour favoriser l’accession à la propriété est limitée. Ceux qui ont un projet immobilier dès le premier trimestre ont donc de meilleures chances. En cas de refus, l’employeur n’a pas à motiver sa décision. Sauf à invoquer une discrimination, vous devrez renoncer au prêt d’Action Logement.

4 – Acceptez l’offre de prêt

L’employeur a fourni son approbation. Reste désormais à retourner votre dossier complet par voie postale à votre interlocuteur Action Logement. Après étude, s’il est accepté, vous recevez une offre de prêt. Une fois écoulé le délai de réflexion obligatoire de onz jours, vous pouvez accepter l’offre et envoyer votre accord. En parallèle, informez votre banquier et votre notaire. Les fonds sont débloqués, au plus tard, le jour de la signature de l’acte de vente.

À noter : Le prêt Action Logement ne dépend pas du contrat de travail et n'a donc pas à être remboursé par anticipation si vous quittez votre entreprise.

5 – Un prêt pour financer vos travaux

Mise aux normes, amélioration de l’habitat, agrandissement ou économies d’énergie : vous pouvez emprunter jusqu’à 10 000 euros sur dix ans au maximum à Action Logement, toujours au taux de 1 %, sans obligation d’assurance. Attention, il faudra toujours payer les artisans, le prêt n’étant débloqué que sur présentation des factures, dans un délai de trois mois après la fin du chantier ! Le système est identique et, là encore, cela ne vaut que pour des travaux dans votre résidence principale, en complément, ou pas, d’un prêt Action Logement pour l’acquisition dans l’ancien. Votre demande de prêt requiert là aussi l’accord de votre employeur.

df
Sarah Altaras
Mis à jour le

Partager cet article :