Pension de réversion : dans quelles conditions est-elle versée ?

Je touche une pension de reversion pour mon mari décédé en 2008. On me dit que si je revis avec quelqu'un même sans etre mariée ou pacsée je vais perdre cette pension. Est ce exact?

Réponse de l'expert

La pension de réversion versée pour le décès d’un assuré qui dépendait du régime général n’est plus soumise à une condition de non remariage du conjoint survivant bénéficiaire.

Toutefois cette pension est versée en fonction des ressources de la personne qui en fait la demande

En 2012, les ressources annuelles à ne pas dépasser pour une personne seule sont de 19 177, 60 euros.

Lorsque le demandeur vit en couple, c’est-à-dire suite à un remariage, un pacs ou une situation de concubinage, l’ensemble de ressources du ménages sera pris en compte. Il faut alors déclarer les ressources du concubins.

Le plafond annuel à ne pas dépasser pour le versement de la pension de réversion est de 30 684,16 euros pour un ménage.

La pension de réversion versée au titre du régime des fonctionnaires, les règles sont différentes.

Le conjoint survivant ou l'ex-conjoint divorcé non remarié a le droit à une pension de réversion, s'il répond à l'une des conditions suivantes :

-         si le mariage a duré au moins 4 ans ou, dans le cas contraire, s'il a été célébré 2 ans au moins avant la mise à la retraite du fonctionnaire décédé

-         ou si un enfant au moins est né de ce mariage

-         ou si le fonctionnaire a obtenu ou pouvait obtenir une pension d'invalidité. Dans ce cas, le   mariage doit être antérieur à l'événement qui a provoqué la mise à la retraite ou au décès du fonctionnaire.

L'ex-conjoint divorcé remarié avant le décès du fonctionnaire, quant à lui, doit également remplir les conditions supplémentaires suivantes :

-         le remariage a pris fin avant le décès du fonctionnaire et il ne bénéficie pas d'une autre pension de réversion

-         ou le remariage a pris fin après le décès du fonctionnaire et il ne bénéficie pas d'une autre pension de réversion. Dans ce cas, le droit ne doit pas être ouvert au profit d'un autre conjoint ou d'un enfant orphelin.

La pension de réversion du régime des fonctionnaires n’est pas soumis à des conditions de ressources.

Enfin la pension de réversion des régimes complémentaires est versée au conjoint ou ex-conjoint survivant mais non remarié, non pacsé ou ne vivant pas en concubinage.