Succession : tout ce qu’il vaut mieux savoir avant…

Après le décès d’un proche, se pose en général le problème de la succession. Si le plus souvent elle passe par un notaire, il est quand même bon de se renseigner sur les principes, au moins dans les grandes lignes. Quelles sont les règles de partage, comment racheter les parts d’une maison, doit-on payer des droits, rédiger un testament, le conserver chez soi ? Est-il possible de faire accélérer son notaire, faut-il sortir d’une indivision, donner la nue-propriété d’un bien à ses enfants ? Nos experts et nos journalistes livrent tous les éléments qui permettent d’y voir plus clair.

    • Pouvez-vous conserver votre testament chez vous ?

      Pouvez-vous conserver votre testament chez vous  ?

      Conserver votre testament à domicile est économique, mais il pourrait ne jamais être porté à la connaissance de vos héritiers. Anthony Minacori, notaire à Gardanne (13), explique comment prévenir le risque de perte.

    • Emprunt familial : quelles sont les formalités à accomplir ?

      Emprunt familial : quelles sont les formalités à accomplir  ?

      Pour respecter la loi et éviter les éventuelles querelles familiales, vous devez accomplir des démarches. Découvrez la marche à suivre, avec l’expertise de Pascale Micoleau-Marcel, déléguée générale de Lafinancepourtous.com.

    • Succession : sortir de l’indivision

      Succession : sortir de l’indivision

      « Nul ne peut être contraint à demeurer dans l’indivision », dit la loi. Individuelle, collective, amiable ou judiciaire ? Plusieurs options s’offrent à vous. Marche à suivre au mieux de vos intérêts.

    • Comment le prélèvement à la source va avantager les héritiers

      Comment le prélèvement à la source va avantager les héritiers

      Les héritiers d’une personne décédée n’auront plus à régler l’impôt sur le revenu qu’elle devait à l’administration fiscale. Explications.

    • Peut-on revenir sur une donation ?

      Peut-on revenir sur une donation ?

      En principe, une donation entre vifs est un acte irrévocable. Celui qui donne un bien s’en sépare définitivement ; il ne peut plus le reprendre… à moins que la loi ne l’y autorise expressément. Tout ce qu’il faut savoir, avec l’expertise de Boris Vienne, notaire en Haute-Garonne.

    • Les nouvelles règles de succession

      Les nouvelles règles de succession

      Procédures simplifiées, rôle accru du notaire, ce qui a changé pour vous depuis la loi de modernisation de la justice.

    • Droits de succession : comment demander l’étalement du paiement ?

      Droits de succession : comment demander l’étalement du paiement  ?

      Vous avez la possibilité de demander à étaler ou à retarder le règlement de vos droits de succession, en contrepartie d’intérêts.

    • Combien vous coûte une donation ?

      Combien vous coûte une donation ?

      Si vous envisagez de donner de votre vivant une part de vos biens à vos enfants ou petits-enfants, vous serez amené à conclure un acte notarié. N'oubliez pas de compter les frais de cette donation elle-même.

    • Quel héritage selon votre régime matrimonial ?

      Quel héritage selon votre régime matrimonial  ?

      Au décès d’une personne mariée, le régime matrimonial permet de déterminer le patrimoine à partager. Mais pour améliorer les droits du conjoint survivant, des solutions existent en amont.

    • Faire respecter ses dernières volontés

      Faire respecter ses dernières volontés

      Anticiper le moment où vous ne pourrez plus veiller à vos intérêts, c’est éviter que vos proches aient à prendre des décisions importantes à votre place. Voici quelques outils simples à mettre en place.

    • Protéger ses proches avec une assurance-vie

      Protéger ses proches avec une assurance-vie

      L’assurance-vie constitue un bon moyen pour favoriser son conjoint, son partenaire de pacs ou son concubin, ou encore un proche handicapé.

    • Donner un bien immobilier et en conserver l’usufruit

      Donner un bien immobilier et en conserver l’usufruit

      Donner un bien immobilier et en conserver l’usufruit

    • Aider ses proches sans se tromper

      Aider ses proches sans se tromper

      Familiaux ou fiscaux, souvent les deux à la fois, les motifs pour consentir une donation sont variés… Faites-le en toute connaissance de cause.

    • 7 bonnes raisons d’anticiper sa succession

      7 bonnes raisons d’anticiper sa succession

      Agissez dans les temps pour protéger au mieux vos proches à votre disparition en conciliant leurs intérêts et les vôtres d’ici là.

    • Donation : les règles de la transmission du patrimoine

      Donation : les règles de la transmission du patrimoine

      Des outils juridiques et financiers permettent d’anticiper et d’organiser la transmission de votre patrimoine selon vos souhaits, dans un cadre fiscal avantageux.

    • Donation : choisir de privilégier ses petits-enfants

      Donation : choisir de privilégier ses petits-enfants

      Donation-partage transgénérationnelle, assurance-vie, don manuel… de nombreux outils, assortis d’abattements importants et renouvelables tous les quinze ans, sont à votre disposition.

    • Faire une donation sur plusieurs générations

      Faire une donation sur plusieurs générations

      Pour donner à la fois à vos enfants et à vos petits-enfants, préférez une donation-partage transgénérationnelle, à signer en famille avec l’aide du notaire.

    • Donation : faire un partage équitable entre ses enfants

      Donation : faire un partage équitable entre ses enfants

      Il ne suffit pas de donner à chacun, à tour de rôle, la même somme ou des biens d’égale valeur. Marche à suivre pour ne léser personne.

    • Donation mode d’emploi

      Donation mode d’emploi

      Faire plaisir à vos petits-enfants tout en allégeant vos impôts, c’est possible. Selon vos moyens et vos objectifs, plusieurs solutions s’offrent à vous.

    • Succession : les droits du nouveau conjoint en cas de remariage

      Succession : les droits du nouveau conjoint en cas de remariage

      Le testament reste le meilleur outil pour privilégier votre conjoint d’une seconde union. Il vous permet d’attribuer vos biens comme vous l’entendez.

    • Donation : avantager un de ses enfants, c’est possible !

      Donation : avantager un de ses enfants, c’est possible !

      Vous avez parfaitement le droit d’être plus généreux avec l’un de vos enfants, dans certaines limites. Cela implique de prendre des dispositions particulières.

    • Succession : transmettre ses biens à un parent éloigné

      Succession : transmettre ses biens à un parent éloigné

      Si vos biens reviennent à un proche qui n’est ni votre ascendant, ni votre descendant, les droits de succession ou de donation seront élevés. Comment organiser au mieux ce type de transmission ?

    • Donation : avantager une tierce personne

      Donation : avantager une tierce personne

      Transmettre une partie de votre patrimoine à une personne étrangère à votre famille est possible. La fiscalité étant parfois dissuasive, voici comment l’alléger.

    • Logement familial : les droits du conjoint survivant

      Logement familial : les droits du conjoint survivant

      Au décès de l’un des époux, le survivant dispose d’un droit d’habiter le logement pendant un an, voire jusqu’à la fin de sa vie. Au-delà de ce droit, une donation au dernier vivant, un testament ou un changement de régime matrimonial vous assure que le conjoint survivant héritera de la maison.