Demande d'une avance sur succession : les héritiers peuvent-ils s'y opposer ?

Ma mère est veuve depuis 5 ans. Je lui ai demandé en juillet 2010 de bien vouloir procéder au partage de la succession et de me donner une avance financière étant donné que je suis au chômage depuis octobre 2004, et n'ayant trouvé que 17H de travail par semaine et ce malgré mes recherches, j'ai 53 ans, je suis seule. Par contre, mon frère a demandé à notre mère de revenir vivre au domicile familiale en janvier 2006 et ce malgré ces bons revenus et la construction de 3 appartements pour la location et elle a accepté alors que j'avais fait la même demande en juillet 2005 elle avait refusé.A ce jour j'ai refait la demande pour une avance sur ma part par le biais de son notaire, j'ai reçu la réponse et celui-ci m'informe que tous mes frères (5) s'y opposent formellement même celui qui est hébergé par ma mère.Je souhaiterais savoir, ont-ils le droit de s'opposer à ma requête, vu ma situation ? Quels recours puis je avoir ?*Tous mes frères sont à la retraite possède leurs maisons et ne connaissent pas le chômage. Celui qui vit chez sa mère a 50 ans à ce jour.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner

La réponse de notre expert

Le partage est l'opération qui met fin à l'indivision. Le partage, des biens meubles et immeubles, est en principe amiable. Il n'est alors soumis à aucune forme particulière, excepté lorsqu'il comprend des biens immobiliers. Dans ce dernier cas en effet, le partage est obligatoirement réalisé sous la forme authentique (par acte notarié) et publié à la conservation des hypothèques.









df
Publié le