Vote

Vote

Pour pouvoir voter, il faut être inscrit sur les listes électorales. Pour cela, il faut avoir la nationalité française, jouir de ses droits civils et politiques et être âgé de 18 ans la veille du premier tour du scrutin.

Les personnes atteignant l’âge de 18 ans entre le 1er mars et le 28 ou le 29 février de l’année suivante sont inscrites d’office sur les listes électorales.

Les formalités pour le vote

Il faut s’adresser à la mairie :

  • de la commune du domicile ;
  • ou de la commune de résidence effective et continue depuis au moins six mois ;
  • ou de la commune où l’on paie des impôts locaux depuis au moins cinq ans.

Les pièces à fournir pour le vote

  • Le formulaire d’inscription sur les listes électorales des citoyens français (disponible en mairie ou sur le site service-public.fr).
  • Une photocopie de la pièce d’identité (passeport, carte nationale d’identité) en cours de validité, ou dont la validité a expiré dans l’année précédant le dépôt de la demande d’inscription (et présenter l’original de la pièce d’identité).
  • Selon le cas, un justificatif de domicile ou de résidence dans la commune ou un justificatif d’inscription au rôle des impôts locaux depuis plus de cinq ans.

Si la personne souhaitant s’inscrire habite chez ses parents, une attestation des parents établie sur papier libre, certifiant qu’il habite chez eux, et un justificatif de domicile des parents.

En savoir plus sur le vote

Un tiers peut inscrire une personne empêchée sur les listes électorales. En plus des pièces exigées, il faut lui remettre une procuration sur papier libre. On peut également se faire inscrire par correspondance en envoyant toutes les pièces du dossier par lettre recommandée. Le courrier doit parvenir à la mairie au plus tard le 31 décembre.

Lorsqu’on change de domicile, il faut se faire inscrire sur les listes électorales du nouveau lieu de résidence. La mairie de l’ancien domicile se charge de radier l’électeur des listes sur lesquelles il était inscrit.

Validité de la carte d'électeur

La carte d’électeur est valable jusqu’à son remplacement par la suivante. En cas de perte ou vol, l’intéressé doit informer sa mairie et éventuellement le commissariat de police ou la brigade de gendarmerie. Il n’est pas délivré de duplicata. L’intéressé peut demander à la mairie dont dépend son bureau de vote une attestation d’inscription sur les listes électorales.