Comment devenir pompier volontaire ?

Comment devenir pompier volontaire ?

Secourir les personnes sur la voie publique, intervenir lors d’un incendie… À côté des pompiers professionnels, 200 000 volontaires, hommes et femmes, sont à la disposition de leur commune en cas de besoin. Pourquoi pas vous ?

En dépit de l’image très virile de cette profession, hommes et femmes peuvent postuler, à condition de résider régulièrement en France, d’être âgés de 16 ans au moins (l’autorisation des parents est requise pour les mineurs) et de 55 ans au plus (60 ans pour les médecins et pharmaciens).

Leur casier judiciaire doit être vierge et ils doivent être en parfaite santé.

Outre les aptitudes physiques, certaines normes sont imposées, mesurer au minimum 1,57 m par exemple.

Présenter sa candidature

Demandez à votre commune ou à une commune voisine si elle dispose d’un centre d’incendie et de secours.

Sous réserve d’habiter à huit minutes maximum d’un tel centre, vous pouvez adresser votre candidature au Service départemental d’incendie et de secours (SDIS), en joignant une lettre de motivation, un CV, la copie de vos titres, diplômes ou attestations de formations.

Vous subirez des tests physiques et intellectuels, sans oublier un examen médical. Il y a bien entendu des règles communes à tous les SDIS, mais chacun dispose d’un assez large pouvoir d’appréciation pour recruter.

Commencer comme sapeur

Le pompier volontaire n’a pas le statut de militaire – excepté à Paris et à Marseille –, mais la hiérarchie copie celle de l’armée de terre : sapeurs, caporaux, sous-officiers,
 officiers. Vous débutez comme sapeur, le passage d’un grade à l’autre se faisant en fonction des années de service et des formations suivies.

Si vous avez au moins 21 ans et un diplôme du niveau bac + 3, vous pouvez accéder directement au grade de lieutenant. Votre uniforme sera identique à celui d’un pompier professionnel.

Une formation sur trois ans

Aucune compétence n’est exigée au départ. Mais on ne devient pas pompier volontaire du jour au lendemain. Si vous remplissez toutes les conditions pour être engagé, vous bénéficierez d’une formation ­initiale.

Comptez quinze à vingt samedis sur trois ans. Puis, tout au long de votre engagement, vous recevrez une formation continue afin de vous maintenir à niveau.

Un engagement pour cinq ans

Pompier volontaire, vous signez un contrat pour cinq ans. La période probatoire dure entre un et trois ans. Le renouvellement de l’engagement au bout de ces cinq années se fait automatiquement, sauf bien entendu si vous ne répondez plus aux critères de la profession.

Pendant votre période d’engagement, vous fixez, en accord avec votre centre, les périodes de disponibilité où vous pourrez être de garde au centre ou d’astreinte chez vous.

Vous cesserez d’être sapeur-pompier volontaire lorsque vous aurez atteint 65 ans.

Et aussi sur Dossier familial