Famille recomposée : éviter les erreurs

Près d’une famille sur dix est aujourd’hui une famille recomposée, et dans les deux tiers des cas les enfants vivent avec un de leurs parents et un beau-parent. Au-delà des questions purement affectives, relationnelles, d’organisation des week-ends ou de l’aménagement de l’espace, ce cadre familial doit s’envisager également du point de vue juridique et administratif. Le statut du beau-parent et l’exercice de l’autorité parentale doivent être clairs, mais également des questions concernant la transmission du patrimoine ou le statut de conjoint survivant. Auparavant la question de l’imposition de la famille dans son nouveau périmètre se sera posé, au moins au moment de la déclaration de revenus. Voici les pistes que nous avons sélectionné pour vous.