Rentrée scolaire : les nouveautés de la maternelle au lycée

Rentrée scolaire : les nouveautés de la maternelle au lycée
Un peu plus de 12,4 millions d’élèves font leur rentrée scolaire ce lundi. - © pixelfit

Tests d’évaluation en CP, CE1, sixième et seconde, interdiction des portables dans les écoles et collèges, renforcement du dispositif « Devoirs faits » dans les collèges… Le point sur ce qui change pour cette nouvelle année scolaire.

Un peu plus de 12,4 millions d’élèves reprennent le chemin de l’école ce lundi 3 septembre. Pour cette rentrée 2018, plusieurs changements sont prévus. Il s’agit d’amplifier, de la maternelle au lycée, « les perspectives ouvertes à la rentrée passée et [de déployer] les mesures présentées au cours des mois écoulés », résume le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, dans le dossier de presse.

Davantage de classes dédoublées dans les réseaux d’éducation prioritaire

A la rentrée 2017, les 2 200 classes de CP situées dans les écoles des réseaux d’éducation les plus prioritaires (REP+) étaient dédoublées pour arriver à un effectif moyen de 12 élèves. L’objectif de cette « mesure de justice sociale » est d’offrir aux écoliers les plus fragiles « un encadrement renforcé pour leur permettre de bien maîtriser les savoirs fondamentaux ».

Cette année, c’est au tour de 3 200 classes de CP en REP et 1 500 classes de CE1 en REP+ d’être dédoublées. Au total, le dédoublement des effectifs va concerner près de 190 000 élèves de CP et CE1 et devrait en toucher 300 000 en 2019.

Semaine de quatre jours pour 80 % des écoles

Cette année, « 85 % des communes, soit un peu plus de 80 % des élèves » seront à la semaine de quatre jours. Elles reviennent ainsi au dispositif instauré sous Nicolas Sarkozy en 2008.

> A LIRE : Activités périscolaires : que prévoit le plan « Mercredi » ?

Des évaluations en français et en mathématiques en CP, CE1, 6e et seconde

Au CP, les écoliers seront évalués une première fois en septembre pour vérifier s’ils possèdent bien « les acquis nécessaires pour commencer l’apprentissage de la lecture et des mathématiques » (agilité de l’enfant à manipuler les sons, connaissance des nombres jusqu’à 10). Une deuxième évaluation aura lieu entre janvier et février pour permettre aux enseignants de vérifier les acquis en fluidité de lecture notamment.

Au CE1, le test se tiendra en septembre et visera à vérifier en français, la capacité à décoder rapidement les mots, lire à voix haute avec fluidité ou comprendre un texte simple et en mathématiques, la capacité à utiliser des nombres entiers supérieurs à dix et les premières notions de géométrie.

En 6e, les évaluations se dérouleront au mois d’octobre afin de permettre un soutien aux élèves en difficulté.

En seconde, les lycéens passeront en septembre « un test de positionnement » sur une tablette numérique. Il se divise en deux séances de cinquante minutes, la première porte sur l’étude de la langue et la compréhension écrite et orale, la deuxième sur la gestion des données, les nombres, le calcul, la géométrie et le calcul littéral. Les tests sont corrigés automatiquement.

54 heures consacrées à l’orientation en seconde

En seconde générale et technologique, 54 heures seront consacrées à la découverte des formations et des secteurs professionnels auxquels celle-ci donne accès.

> A LIRE : Réforme du bac : un examen resserré sur quatre écrits et un grand oral

Interdiction du téléphone portable dans les écoles et collèges

Les téléphones portables et autres équipements de communications électroniques (tablette ou montre connectée) sont désormais interdits dans l’enceinte des écoles et collèges, excepté pour les usages pédagogiques.

Les élèves en situation de handicap conservent l’autorisation d’utiliser des dispositifs médicaux associés à un équipement de communication (appareil permettant aux enfants diabétiques de gérer leur taux de glycémie, par exemple).

Renforcement du dispositif « Devoirs faits »

Initié dans les collèges en novembre 2017, le dispositif gratuit « Devoirs faits » est renforcé. Les établissements devront proposer 4 heures par semaine de soutien scolaire gratuit encadré par un adulte (professeur, volontaire du service civique…).

Ajustement des programmes du primaire et du collège

Elaborés par le Conseil supérieur des programmes, les ajustements concernent les mathématiques, le français et l’éducation morale et civique. Ils insistent sur l’abord des quatre opérations de calcul dès le CP, la pratique de la dictée quotidienne et la lecture d’un nombre minimal d’œuvres littéraires en primaire et au collège. Les élèves de 6e dont les évaluations passées en début d’année font état d’une fragilité en lecture et compréhension de l’écrit suivront deux heures d’accompagnement personnalisé.

A LIRE AUSSI :

- Le calendrier des vacances scolaires 2018-2019

- Instruction obligatoire à 3 ans : qu’implique la réforme ?