Réforme des rythmes scolaires : ce qui change à la rentrée

Réforme des rythmes scolaires : ce qui change à la rentrée

La réforme des rythmes scolaires dans le primaire entraîne la fin de la semaine de quatre jours. Certaines villes l'ont appliquée dès la rentrée 2013, toutes les autres à partir de septembre 2014. Explications.

Pourquoi passer de quatre jours à quatre jours et demi d’école ?

Les jeunes Français ont des années scolaires trop courtes (144 jours, contre 187 en moyenne dans les pays de l’OCDE) et en même temps des journées d’enseignement plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde.

Pour les spécialistes des rythmes de l’enfant, cet état est préjudiciable aux apprentissages. Et, de fait, à la dernière évaluation internationale des performances en lecture des élèves de CM1, les écoliers français arrivent en 29e position sur les 54 pays étudiés, dont 23 pays européens.

En modifiant l’organisation de la semaine avec une demi-journée supplémentaire, la réforme ne vise pas à allonger le temps d’école, mais à raccourcir les journées de travail, pour permettre aux élèves une meilleure assimilation des connaissances.

En quoi cela favorise-t-il les apprentissages ?

Le dernier rapport de l’Académie de médecine publié en 2010 montre que les rythmes scolaires actuels ne sont guère efficaces.

Au niveau du sommeil, la rupture du mercredi entraîne un coucher plus tardif le mardi qui s’accumule avec les excès du week-end. Ce décalage perturbe l’horloge biologique de l’enfant.

De plus, au cours de la journée, les capacités d’attention des élèves culminent entre 10 heures et 11 h 30 avant de reprendre vers 13 h 30-14 heures, mais de façon moins intense.

Le rythme idéal consiste donc à recentrer les activités scolaires le matin, d’où l’idée d’ajouter une demi-journée pour alléger les cours de l’après-midi.

La mesure ne s’impose pas aux écoles privées, car le contrat qui les lie à l’État porte sur les contenus pédagogiques et non sur l’organisation des temps scolaires.

Comment sont modifiés les cours au quotidien ?

Les élèves conservent 24 heures de cours hebdomadaires, mais 3 heures à 3 h 30 sont transférées le mercredi matin ou le samedi matin.

L’enfant n’aura jamais plus de 5 h 30 de cours par jour, ni plus de 3 h 30 par demi-journée et la pause de midi sera d’au moins 1 h 30.

Les modèles de réorganisation du temps scolaire varient d’une commune à l’autre.

Paris a choisi le regroupement des activités périscolaires sur deux jours (deux fois 1 h 30). Quelle que soit l’organisation, les enfants continueront à être pris en charge jusqu’à 16 h 30.

Le temps gagné sur les cours peut être consacré à des activités périscolaires prises en charge par les animateurs des communes.

Quelles sont les mesures d'assouplissements ?

Des adaptations ont été instaurées pour les communes qui éprouvaient des difficultés à mettre en œuvre la nouvelle organisation du temps scolaire.

Les 5 matinées de classe demeurent obligatoires dans toutes les écoles et pour tous les élèves.

En revanche, certaines communes ont été autorisées à regrouper 3 heures d’activités périscolaires sur une même journée.

D'autres communes ont choisi d’alléger la semaine en réduisant le nombre d'heures d'école par semaine et en reportant ces heures sur les vacances scolaires.

Ces organisations ont été prévues dans le cadre d’un projet construit dans la concertation au niveau local, puis validé par le rectorat.