Premières règles : en parler avec sa fille

Premières règles : en parler avec sa fille

Les premières règles sont une étape importante dans la vie d’une jeune fille, et c’est plus naturellement à la mère d’aborder la question. Avec tact…

Beaucoup de mères ne savent pas quand ni comment parler des règles à leurs filles. Pourtant, il est primordial de prendre les devants : aussi bien pour celles qui, ne sachant rien, pourraient s’affoler, que pour celles qui croient tout savoir grâce à leurs copines ou leurs sœurs…

Plusieurs facteurs peuvent aider à définir le bon moment : si l’âge moyen de la puberté est de 11 ans (il a gagné un an depuis vingt ans), en général, les règles surviennent environ deux ans après l’apparition des bourgeons mammaires et des premiers poils. On dit aussi que l’âge auquel la fille aura ses règles n’est souvent pas très éloigné de celui auquel la mère a eu les siennes.

Bienvenue aux conseils extérieurs

Procurez-vous un livre adapté à l’âge de votre fille que vous pourrez lire ensemble ou laisser à sa disposition. N’hésitez pas à faire part de votre embarras à vos amies également mères de préadolescentes ou à demander l’aide de votre médecin de famille.

Concrètement, pour aborder le sujet, vous pouvez commencer par lui parler de ses copines, demander si elles en discutent ensemble, si l’une d’entre elles a déjà eu ses règles… Vous pouvez aussi évoquer les changements de son corps dont elle s’est forcément rendu compte (apparition des seins et des poils, pics de croissance, prise de poids…) et dont elle a pu s’inquiéter.

En fonction de son âge

Si votre fille est encore très jeune, inutile de l’accabler d’informations trop précises. Évaluez ce qu’elle sait et ce qu’elle ignore, et, selon sa maturité, pesez les mots que vous employez. "Par exemple, dites-lui dans un premier temps qu’elle est encore une petite fille, mais qu’elle s’apprête à devenir une femme, que les modifications de son corps sont le signe qu’elle pourra à son tour un jour être maman, qu’elle fabrique le nid d’un futur bébé", explique Samia Boughaba, psychiatre au Fil santé jeunes.

Peu à peu, avec le temps, et selon ses réactions, devenez plus précise. Expliquez-lui ce à quoi les règles correspondent (la fameuse graine du bébé, l’ovulation, le cycle menstruel, etc.) et comment cela se passe effectivement, de façon très pratique, même si elle fait mine de tout savoir déjà : les jeunes filles se racontent des histoires effarantes dans les cours de récréation !

Expliquer et tranquiliser

Rassurez votre fille, avec des mots très simples, et soulignez bien qu’il s’agit d’un écoulement de sang qui ne dure que quelques jours et qu’elle pourra quand même aller à la piscine ou faire de la gym. Évoquez à cette occasion les différents moyens de protection qui existent, mettez-les à sa disposition avec les modes d’emploi, et laissez lui faire ses propres expériences.

"Démentez avec vigueur l’aspect sale, honteux, impur des règles ou des femmes qui ont leurs règles", rappelle Samia Boughaba… tout en lui inculquant néanmoins quelques notions d’hygiène. "Ce n’est pas une maladie, renchérit le docteur Béatrice Copper Royer, psychologue-clinicienne. Au contraire, dites-lui que cela fait partie d’un cycle de vie. C’est de ne pas avoir ses règles qui n’est pas normal."

La première année, les règles sont très irrégulières et si les premiers cycles, anovulatoires, sont en général indolores, il faut la tranquilliser encore : il existe de nombreux médicaments efficaces pour lutter contre des douleurs parfois vives.

Prenez les devants, et glissez dans son sac une protection "au cas où", encouragez-la par exemple à aller voir l’infirmière scolaire. En cas de garde alternée, faites en sorte qu’elle ne soit pas prise au dépourvu et qu’elle puisse vous appeler - une jeune fille pourrait être gênée de devoir en parler à son père.

Le jour J : être présente… mais pas trop

De votre côté, ne négligez pas ce moment important pour elle tout en respectant son intimité - elle ne saura déjà peut-être pas comment vous l’annoncer. "Mais il vaut sans doute mieux une maman un peu trop expansive qu’une mère distante qui semble ne pas s’en soucier", assure Samia Boughaba.

"Enfin, il faut bien expliquer à votre fille qu’à partir du moment où elle a ses règles, elle peut tomber enceinte. Mais attention à ne pas la précipiter dans une vie qu’elle n’envisage pas : gardez à l’esprit que l’âge moyen du premier rapport sexuel est le même depuis des années, 17 ans…", précise Béatrice Copper-Royer. Et surtout, réaffirmez-lui que vous êtes toujours disponible pour toutes ses questions.

Fil santé jeunes : service d’écoute anonyme pour les 12-25 ans.

Tél. : 0 800 235 236 (appel gratuit).

Web : www.filsantejeunes.com