Meubles et étagères : bien les fixer pour éviter les accidents domestiques

Meubles et étagères : bien les fixer pour éviter les accidents domestiques
Les meubles instables ou mal fixés sont régulièrement la cause d’accidents domestiques. - © Sasiistock

Les enfants en bas âge sont les premiers touchés par les accidents liés aux chutes de meubles ou d’étagères. La Répression des fraudes rappelle quelques consignes de sécurité aux parents.

Par jeu ou pour attraper un objet, les enfants de moins de quatre ans sont souvent tentés d’escalader les meubles en s’aidant des tiroirs ou des étagères. Si ces derniers sont instables ou mal fixés au mur, ils peuvent basculer et provoquer un accident. En France, les blessures constatées sont heureusement bénignes dans la grande majorité des cas, « même si 6 % des personnes concernées admises aux urgences ont nécessité une hospitalisation », rapporte dans un communiqué la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

A l’étranger, des cas de décès ont néanmoins été signalés : trois aux Etats-Unis depuis 2014 et 14 en Australie entre 2000 et 2015. En octobre dernier, un garçon de deux ans est mort écrasé par une commode IKEA en Californie. C’est le huitième décès accidentel d’enfant lié au basculement de ce modèle de meuble.

Les gestes simples pour éviter les accidents

La DGCCRF rappelle qu’en respectant certaines consignes, les parents peuvent éviter qu’un accident se produise :

  • les meubles doivent être fixés au mur en respectant les modalités indiquées par le fabriquant lorsqu’il y en a et les caractéristiques du mur ;
  • vérifier régulièrement la solidité des ancrages ;
  • respecter les limites de charges recommandées par le fabriquant (par exemple, une télévision ne doit être installée que sur des meubles conçus pour cet usage) ;
  • poser les charges les plus lourdes dans les tiroirs, étagères ou éléments les plus bas du meuble ;
  • installer des dispositifs de verrouillage des portes et tiroirs ;
  • ne jamais placer les objets susceptibles d’attirer les enfants en évidence sur des meubles ou des étagères sur lesquels ils pourraient être tentés de grimper.

« Rien ne remplace la vigilance des adultes et la présence permanente auprès des enfants en bas âge », conclut la Répression des fraudes.