Lycées : s’orienter grâce aux journées portes ouvertes

Lycées : s’orienter grâce aux journées portes ouvertes

Des journées d’information permettent aux lycéens de choisir leur futur établissement et de mieux se préparer aux procédures d’admission des filières sélectives.

Organisées généralement lors du deuxième trimestre de l’année scolaire, avec un pic en mars, les journées portes ouvertes sont l’occasion de confronter un début de projet professionnel à la réalité.

Parler des métiers de manière concrète

À la différence des forums, où les professionnels ne peuvent parler que de manière abstraite de leurs métiers, les journées portes ouvertes sont pour eux l’occasion de faire voir aux jeunes quelque chose de très concret. C’est là l’apport fondamental de ces journées.

À la rencontre des professionnels

Les établissements proposant des filières professionnalisées font ainsi visiter les ateliers, les laboratoires, réalisent des démonstrations et présentent des réalisations. Quand il est plus difficile d’illustrer l’activité (gestion, management, commerce…), les jeunes peuvent rencontrer des professionnels, dont d’anciens élèves, venus tout exprès pour répondre à leurs questions.

L'objectif n’est pas de vendre une formation, mais de recruter ceux qui sont faits pour ça. Se tromper dans le choix de sa formation et de son métier est aussi préjudiciable pour le jeune que pour l’établissement.

Des informations précises sur les programmes

Contribuer à une meilleure orientation, tel est aussi le but des universités qui sont de plus en plus nombreuses à organiser des journées portes ouvertes. L’université de Nantes, par exemple, propose au mois de mars, sur les trois lieux où elle est implantée (Nantes, Saint-Nazaire et La Roche-sur-Yon), une série de conférences animées par chaque directeur de département. Les associations étudiantes et certains professeurs sont également présents.

Les lycéens peuvent aussi participer à des forums de métiers, comme celui du droit, et interroger des avocats, des juristes d’entreprise, etc.

Lors des conférences, les lycéens sont informés sur le programme précis des cours dans chaque filière. Cela leur permet de voir si elle correspond à leurs attentes. L’occasion, pour beaucoup, de découvrir par exemple qu’on fait des statistiques en psycho !

Dès la classe de première

L’idéal est de commencer à se rendre aux journées portes ouvertes dès la classe de première - certains préconisent même dès la seconde. Il est déjà un peu tard en terminale puisque beaucoup d’établissements d’enseignement supérieur ouvrent leurs inscriptions dès janvier et les clôturent en avril. Par ailleurs, la préinscription à l’université est obligatoire entre janvier et mars.

Pour tirer le meilleur bénéfice des journées portes ouvertes, le lycéen a intérêt à visiter plusieurs établissements, sachant qu’il faut compter une demi-journée, déplacement compris, par établissement. Il est conseillé aussi de préparer une liste de questions.

Poser les bonnes questions

  • À quels métiers prépare l’établissement et où les exerce-t-on ? Quelles sont leurs caractéristiques : métier de conception ou d’exécution, en intérieur ou en extérieur, seul ou en équipe, horaires classiques ou décalés ?
  • Les débouchés sont-ils importants ? Certains établissements réalisent des enquêtes sur le taux de placement de leurs diplômés.
  • Quels sont les salaires pratiqués ?
  • À quel diplôme mène la formation ? Est-il reconnu par les professionnels ?
  • Quels sont le contenu et l’organisation de la formation ? Quelle est sa durée ? Quel est son coût ? L’étudiant est-il très encadré ? Y a-t-il des stages ?
  • Comment accède-t-on à cette formation ? Sur quels critères est-on sélectionné (notes en terminale, motivation, mention au bac…) ?
  • À quelle date retirer et déposer un dossier de candidature ?