Langue : un correspondant pour progresser

Langue : un correspondant pour progresser

Votre enfant rechigne à parler les langues étrangères ? Aidez-le à trouver un copain avec qui il pourra échanger et se perfectionner tout en s’amusant.

L’échange linguistique sur Internet

En vogue dans les années 1970-1980, les échanges linguistiques explosent aujourd’hui avec les messageries instantanées (Skype, MSN) ou les réseaux sociaux (Facebook). Converser avec des amis aux États-Unis, en Australie ou au Japon permet aux ados de pratiquer une langue étrangère en s’amusant. Plusieurs organismes fournissent aussi par courrier ou grâce à leur site Internet des adresses de jeunes qui veulent pratiquer l’échange linguistique.

Sur le site d’International Pen Friends, association fondée en 1967 (www.ipfpenfriends.com), chacun peut s’inscrire et obtenir une liste de dix adresses pour 16 € (ou imprimer le formulaire et le renvoyer par courrier). Parents et enfants ne tarissent pas d’éloges sur cette formule : "Mes filles ont noué des liens très forts avec certains de leurs correspondants. Cela fait plusieurs années que la correspondante de ma fille Esther vient passer une semaine chez nous, chaque été, et mes filles sont allées en Angleterre", se réjouit Paule.

L’école peut aussi encourager cette démarche. Ainsi, à l’école primaire de Tourrette-Levens, à 25 km de Nice, tous les élèves ont un correspondant. Ils doivent cette initiative à leur maîtresse, Caroline Sarfati, qui les a inscrits sur un site d’échanges entre écoles. La classe entière tisse des liens avec des petits Anglais de Tamworth, près de Birmingham. "My name is Luce. I am 7 years old and I am French." Si la petite fille manque encore un peu d’assurance en enregistrant sa présentation audio, elle connaît parfaitement son texte. Celui-ci ira rejoindre les descriptions et les photos de tous ses camarades de classe sur un site sécurisé (www.etwinning.fr). Outre-Manche, Ruth, Cody ou Michael devront relier photos et enregistrements.

D’autres jeux et une séance de vidéoconférence hebdomadaire conduisent les enfants à mieux se connaître en s’amusant. Ces discussions en direct, ainsi que les échanges classiques par le biais de cartes postales et de petits cadeaux deux fois par an, ont engendré des amitiés durables, mais elles ont surtout délié la langue des enfants, qui font des progrès rapides et spectaculaires.

Langue : profitez du jumelage de votre ville pour apprendre

Les sites d’échanges de classes réservent leur accès aux enseignants et à leurs élèves munis d’un mot de passe (www.etwinning.fr, www.epals.com ou www.studentsoftheworld.info). Les coordonnées des enfants n’y sont jamais accessibles. D’autres s’adressent aussi bien à des adultes désirant se perfectionner dans un cadre professionnel qu’à des jeunes en quête d’amitiés (www.anglaisfacile.com, http://fr.polyglot-learn-language.com ou www.speakmania.com). Pour de jeunes enfants, il vaut mieux leur préférer des associations agréées ou qui privilégient la confidentialité.

Enfin, beaucoup d’agglomérations françaises sont jumelées avec des villes étrangères. Le comité de jumelage de votre mairie vous donnera des adresses de jeunes intéressés par un séjour ou une correspondance. Avignon est relié à Wetzlar en Allemagne, à Tortosa ou Tarragone en Espagne et à Colchester en Angleterre, Bourges a pour sœurs Peterborough en Angleterre ou Augsbourg en Allemagne, et Vitry-sur-Seine est jumelé avec Burnley en Angleterre et Meissen en Allemagne.

Des précautions indispensables

Afin d’éviter à votre enfant les mauvaises rencontres en ligne, il convient de prendre certaines précautions.

Vérifiez si le site est clairement identifiable (nom, coordonnées téléphoniques et adresse doivent figurer à la rubrique "Qui sommes-nous ?" ou "Mentions légales").

Privilégiez les associations bénéficiant de l’agrément du ministère de la Jeunesse et des Solidarités actives.

Demandez à votre enfant de choisir un pseudonyme. L’inscription étant gratuite, n’importe qui peut entrer en contact avec lui.

Recommandez à votre enfant de refuser tout rendez-vous en tête-à-tête. Si son correspondant est de passage, organisez la rencontre dans un lieu public et accompagnez-le.

Les sites Internet pour progresser en langue

www.europa-pages.com : ce site est recommandé par le Portail européen de la jeunesse.

www.ipfpenfriends.com : l’association International Penfriends compte 300 000 membres répartis dans 192 pays.
www.studentsoftheworld.info : l’association Étudiants du monde regroupe 250 000 correspondants dans 220 pays.
www.ofaj.org : l’Office franco-allemand pour la jeunesse offre la possibilité de passer une petite annonce pour trouver un correspondant en Allemagne.