Laisser bébé chez ses grands-parents

Laisser bébé chez ses grands-parents

Peut-on laisser son bébé de 8-10 mois pendant plusieurs semaines chez ses grands-parents ? Pour toute la famille, c'est une nouvelle expérience. Elle se passera bien si les parents ne la dramatisent pas. Les explications de Catherine Soudre, psychologue-psychanaliste.

8-10 mois : est-ce le bon moment ?

"Le fait de laisser pour la première fois son bébé, qui va se trouver ainsi coupé de l'environnement auquel il est habitué depuis sa naissance, est plus important que l'âge.

Le bébé va cependant chez ses grands-parents, qu'il connaît et dont il entend souvent parler. Ce ne sont pas des inconnus et encore moins des étrangers.

Les parents doivent confier leur bébé sans réticence, avec confiance, et être rassurés quant à la qualité des soins aussi bien physiques que psychiques dont bénéficiera l'enfant.

Si on ne s'entend pas avec les grands-parents en question, mieux vaut trouver une autre solution. Le lien familial n'est pas suffisant."

Le bébé peut-il accepter de nouvelles habitudes ?

"Sur le plan de la vie pratique, la mère doit admettre les variantes, une certaine rigidité pouvant empêcher que ne s'instaure une bonne relation.

Car peu importe que le bébé ne prenne pas ses repas exactement à la même heure. Ce qui compte, c'est que l'enfant retrouve un entourage maternant et protecteur.

Ne pas oublier, par ailleurs, que les grands-parents ont d'abord été eux-mêmes des parents."

Faut-il s'abstenir de rendre visite à son bébé au milieu du séjour ?

Ce qui compte, c'est la capacité de la mère, ou des parents, à voir son enfant pendant un week-end puis à repartir. Si la maman est capable d'assumer sereinement ce moment, de passer un temps de détente avec tous, de donner la priorité au bien-être de l'enfant, tout se passera bien.

Surtout si la mère évite de contester l'organisation mise en place par les grands-parents. Tout enfant qui sentirait la désapprobation maternelle souffrirait de cette nouvelle séparation.

C'est même une richesse pour eux de découvrir de nouvelles façons de faire. La mère doit laisser s'instaurer un véritable lien affectif entre les grands-parents et le bébé, ne pas en être jalouse ou inquiète.

Il faut faire de cette visite un vrai moment de joie partagée par tous afin d'alléger le temps de séparation, et non pas un séjour de contrôle et de surveillance.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Il est tout d'abord très important, pendant un moment de détente, d'annoncer à son bébé cette séparation. Lui dire où il va aller, pourquoi, et lui parler des grands-parents.

Il faut aussi que l'enfant parte avec des objets familiers qui lui rappellent ses parents, venant de son lit, de sa chambre, de la salle de bains ou de la cuisine.

La mère doit aussi rassurer les grands-parents, qui ne se sentent pas toujours à la hauteur de la tâche même s'ils sont contents, en leur disant que tout va bien se passer. Leur laisser des numéros de téléphone et s'assurer qu'ils ont les coordonnées d'un pédiatre.

Il faut surtout éviter de téléphoner sans cesse, voire de parler au téléphone à son bébé, qui ne comprendrait rien.

De leur côté, les grands-parents peuvent rappeler la présence des parents par une chanson, un jeu auquel le bébé est habitué, un objet, et lui parler de ses parents. Ce sont ces petits riens qui feront le lien pendant l'absence.