Interdiction des téléphones portables au collège : est-ce réaliste ?

Interdiction des téléphones portables au collège : est-ce réaliste ?
Actuellement, au collège comme dans les écoles maternelles et élémentaires, les enfants n’ont pas le droit d’utiliser leur mobile « durant toute activité d’enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur », d’après la loi. - © dolgachov

Le ministre de l’Education nationale souhaite que les élèves ne puissent plus utiliser leur mobile dans l’enceinte des établissements, à partir de la rentrée scolaire 2018-2019.

Le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a confirmé lundi 5 mars son souhait d’étendre l’interdiction des téléphones portables au collège. L’usage du mobile par les élèves sera prohibé « à partir de septembre prochain » dans la totalité de l’enceinte de ces établissements, a indiqué au micro de France Inter Jean-Michel Blanquer, cité par l’Agence France-Presse.

« On laissera aux collèges le soin de choisir entre plusieurs modalités d’interdiction qui vont de la plus souple à la plus dure », a précisé le ministre. « La version la plus souple, comme cela existe aussi dans certains collèges, c’est de pouvoir l’enfermer dans un petit sac spécifique à l’intérieur du cartable pour pouvoir le ressortir s’il y a des usages spécifiques, s’il y a des urgences », a déclaré Jean-Michel Blanquer.

De la pédagogie sur la mesure

« L’interdiction du portable dans l’enceinte des collèges figure déjà dans de nombreux règlements intérieurs, mais elle est fragile juridiquement », nous explique Samuel Cywie, porte-parole de la Fédération des parents d’élèves de l’enseignement public (Peep). Selon lui, « la mise du téléphone dans des casiers est susceptible d’engendrer plus de problèmes que de solutions. Tous les établissements n’auront pas la place suffisante pour créer de tels dispositifs. Il pourra aussi y avoir des cohues le matin et le soir ». La solution la plus réaliste consiste à « demander aux élèves de laisser leur téléphone dans leur sac, toute la journée », estime Samuel Cywie. Pour être appliquée avec succès, l’interdiction devra « être expliquée aux enfants », souligne le porte-parole de la Peep.

Actuellement, au collège comme dans les écoles maternelles et élémentaires, les enfants n’ont pas le droit d’utiliser leur mobile « durant toute activité d’enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur », d’après l’article L. 511-5 du Code de l’éducation.

Prenant l’exemple d’un collège dont le règlement intérieur prohibe l’usage du portable dans toute l’enceinte de l’établissement, Samuel Cywie souligne que « les élèves apprécient la mesure, qui redonne de la vie lors des récréations et des repas ».

« Il faut que les enfants déconnectent, et que les parents sachent couper le contact avec eux pendant la journée de classe », juge-t-il. Le porte-parole de la Peep voit en creux d’autres avantages à la réforme : « Les enfants qui n’ont pas de portable se sentent mis de côté. Les smartphones peuvent spécifiquement être utilisés pour filmer des bagarres, pour visionner des vidéos pornographiques ou encore comme outils de harcèlement. »