L’aide à la mobilité pour les lycéens boursiers

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Jeune femme, concentrée, lunettes, livres
© encrier

C’est une compensation financière pour les lycéens boursiers ayant accepté sur le site Parcoursup un vœu de poursuite d’études en dehors de leur académie de résidence : l’aide à la mobilité, d’un montant de 500 €. À partir du 6 juillet, vous pouvez vous rendre sur le portail messervices.etudiant.gouv.fr pour demander à bénéficier de ce soutien financier, susceptible d’être versé au début de l’année universitaire 2021-2022.

Les bacheliers éligibles

Pour obtenir l’aide à la mobilité, vous devez avoir perçu une bourse de lycée durant l’année 2020-2021. Vous devez avoir confirmé au moins un vœu d’études en dehors de votre académie de résidence et avoir accepté définitivement la proposition d’admission (« Oui » ou « Oui, si »).

Sur Parcoursup, « un bouton ‘‘Mobilité’’ est affiché à côté du vœu correspondant à une formation » se trouvant à l’extérieur de votre académie de résidence, explique le site messervices.etudiant.gouv.fr.

Attention : l’aide n’est pas accordée à toutes les personnes remplissant les conditions. Les demandes d’aide sont examinées par le directeur général du Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (Crous) de l’académie où se situe la formation.

Le directeur « décide de l’attribution de l’aide au regard de la situation globale du candidat et de l’impact matériel et financier que peut avoir la mobilité, notamment en raison de la distance, du coût de la vie et des frais d’installation », précise le ministère de l’Enseignement supérieur dans une circulaire du 14 mai 2019. Il fait connaître sa décision au bachelier.

L’aide est définitivement accordée au moment de la validation de l’inscription dans l’établissement d’enseignement supérieur choisi.

En cas de refus d’attribution, la décision ne peut faire l’objet d’un recours devant le recteur ou le ministre de l’Enseignement supérieur.

Un cumul avec la bourse sur critères sociaux

Vous pouvez cumuler l’aide à la mobilité avec d’autres dispositifs susceptibles d’être ouverts aux étudiants :

  • la bourse sur critères sociaux ;
  • une allocation annuelle ;
  • une aide ponctuelle ;
  • une aide à la mobilité internationale ;
  • une aide au mérite.

Un dispositif spécifique pour les bacheliers qui ne remplissent pas les conditions

Les bacheliers qui ne remplissent pas les critères de l’aide à la mobilité et dont le lieu d’études « entraîne des difficultés liées à leur mobilité géographique » ont la possibilité de « se rapprocher du directeur général du Crous », pour demander le versement d’« une aide spécifique », selon la circulaire du 14 mai 2019.

A lire aussi