5 choses à savoir sur l'aide aux jeunes diplômés anciens boursiers

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Ridofranz - iStock

À qui est-elle accordée ?

Aux jeunes diplômés de l’enseignement supérieur qui percevaient une bourse, ou une aide sur critères sociaux, et qui rencontrent des difficultés pour trouver un emploi en raison de la crise sanitaire.

Quelles conditions remplir pour en bénéficier ?

Il faut être âgé de moins de 30 ans, avoir obtenu un diplôme bac + 2 minimum en 2020 ou 2021, être inscrit comme demandeur d’emploi, et, au cours de sa dernière année d’études, avoir reçu une bourse ou une aide de l’enseignement supérieur. Le demandeur ne pas être inscrit dans une nouvelle formation et ne doit percevoir aucun revenu au moment de la requête : allocation chômage, RSA, ASS (allocation de solidarité spécifique), ATI (allocation travailleurs indépendants), ou Garantie jeunes.

Quel est son montant ?

L’aide s’élève à 70 % du montant net de la bourse ou de l’aide. Par exemple, elle est de 72,22 euros mensuel pour une bourse d’échelon 0 bis, et de 397,54 euros pour une bourse d’échelon 7. Un supplément de 100 euros est versé si le jeune ne vit plus chez ses parents.

Comment l’obtenir ?

Le formulaire de demande est téléchargeable sur le site Pole-emploi.fr, rechercher « Aides financières aux jeunes diplômés ». Une fois rempli et signé, il doit être accompagné de pièces justificatives : attestation d’obtention du diplôme, d’attribution de bourse ou d’aide, et justificatif de domicile si l’on n’habite pas chez ses parents. Enfin, il convient de le déposer en ligne dans son espace personnel, ou de le transmettre par voie postale ou directement dans son agence Pôle emploi avant le 31 décembre 2021.

Pendant combien de temps est-elle versée ?

Non renouvelable, elle est versée pendant quatre mois par Pôle emploi, au plus tard le 20 du mois qui suit chaque actualisation mensuelle.

A lire aussi