Rentrée scolaire 2021 : tout savoir sur le protocole sanitaire retenu

5 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Drazen Zigic

A dix jours de la rentrée des classes, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a détaillé dans un entretien au Journal du Dimanche le protocole sanitaire qui s’appliquera dans les écoles, collèges et lycées de France métropolitaine. C’est le scénario numéro 2 du protocole dévoilé fin juillet, qui en prévoit quatre en fonction des degrés de circulation du virus, qui a été retenu. « L’évolution de la situation sanitaire nous conduit à retenir le niveau 2, celui qui nous permet d’avoir la rentrée la plus normale possible », a expliqué le ministre dans le JDD. Voici en détail les mesures qui s’appliqueront à partir du 2 septembre prochain.

Cours en présentiel pour tous

Fini les cours à distance ! Ils se dérouleront en présentiel pour tous les élèves, de la maternelle au lycée dans l’ensemble des établissements de l’Hexagone et de la Corse.

Toutefois, afin de réduire les risques de transmission du coronavirus, les mesures renforcées d’aération des locaux et de lavage des mains seront maintenues. Il est ainsi recommandé d’aérer les salles de classe ainsi que tous les autres locaux occupés pendant la journée « au moins 15 minutes le matin avant l’arrivée des élèves, pendant chaque récréation, pendant les intercours, au moment du déjeuner et pendant le nettoyage des locaux. Une aération d’au moins 5 minutes doit également avoir lieu toutes les heures ». Jean-Michel Blanquer souhaite aussi généraliser les capteurs de CO2 dans les établissements, « en partenariat avec les collectivités locales ».

Outre l’aération des locaux, une désinfection des surfaces les plus touchées par les élèves et personnels, comme les poignées de porte, aura lieu plusieurs fois par jour. A la cantine, les tables du réfectoire devront être « nettoyées et désinfectées, a minima, après chaque service ».

Récréations par groupes d’élèves

Par ailleurs, la limitation du brassage entre élèves de groupes différents (classe, groupes de classes ou niveau) reste requise. Les récréations seront organisées par groupes, en tenant compte des recommandations relatives aux gestes barrières. « En cas de difficultés importantes d’organisation, elles peuvent être remplacées par des temps de pause en classe », précise le ministère.

Port du masque obligatoire en intérieur dès le CP

Le port du masque sera obligatoire dans les espaces clos pour les personnels ainsi que pour les élèves à partir de l’école élémentaire. En revanche en extérieur, le masque ne sera pas imposé, sauf en cas de rebond épidémique et de mesures prises localement par les préfets.

Activités physiques et sportives autorisées sous condition

Concernant les activités physiques et sportives, elles seront autorisées en intérieur comme en extérieur, à condition de respecter une distanciation de deux mètres. Les sports de contact seront donc interdits.

Campagne de vaccination dans les collèges et lycées

Alors que la vaccination contre le Covid-19 est ouverte en France aux plus de 12 ans, le ministre de l’Education nationale a confirmé l’instauration de campagnes vaccinales dès le mois de septembre. « Dans tous les collèges et lycées de France, élèves et personnels auront accès au vaccin, à proximité ou au sein même de leur établissement. Les préfets, les académies et les Agences régionales de santé travaillent en ce moment (...) pour déterminer le nombre de centres éphémères à mettre en place », a-t-il expliqué en précisant que « plus de 55 % des 12-17 ans avaient déjà reçu au moins une dose » de vaccin.Des campagnes de tests gratuits seront aussi maintenues dans les écoles.

Mais si la vaccination sera encouragée, le pass sanitaire ne sera exigé « ni pour les élèves, ni pour les parents, ni pour les enseignants. L'école doit rester accessible à tous », a insisté le ministre. Lors des sorties scolaires, les élèves ne se verront pas demander de pass sanitaire dans les lieux où ils ne sont pas mélangés au public (piscines ou bibliothèques par exemple). En revanche, à compter du 30 septembre, il sera demandé, dès 12 ans, dans les lieux qui l’exigent.

Cas de Covid et fermeture des classes

Dans les écoles, la règle de la fermeture de la classe pour une durée de 7 jours dès le premier cas positif continuera à s’appliquer. Les apprentissages se feront alors en distanciel.

Dans les collèges et lycées, le protocole sanitaire dépendra du statut vaccinal des élèves. Les collégiens et lycéens cas contact qui ne seront pas vaccinés devront suivre les cours à distance pendant sept jours, tandis que ceux vaccinés poursuivront les cours en présentiel. Cette procédure « vaut pour l'ensemble des collégiens, y compris les élèves de sixième qui n'ont pas l'âge d'être vaccinés », a précisé le ministre.

Des adaptations locales possibles

Ce protocole reste, évidemment, susceptible d’évoluer au cours de l’année scolaire selon l’évolution de l’épidémie. Dans les Antilles, où la situation sanitaire est grave, il est déjà prévu que des mesures spécifiques soient prises, « qui pourraient aller au-delà du niveau 4 ». En métropole, « on se réserve la possibilité d'adapter le protocole à l'échelle locale, s'il y avait des évolutions qui le justifiaient mais, pour l'instant, les conditions de la rentrée seront identiques partout », a précisé Jean-Michel Blanquer.

Voici les quatre scénarios du protocole sanitaire pour 2021-2022, publiés fin juillet sur le site de l'Education nationale.

Covid-19 : la protocole sanitaire à l'école
© Ministère de l'Éducation nationale

A lire aussi