Comment choisir une assurance scolaire ?

Comment choisir une assurance scolaire ?

Si vous estimez que les garanties apportées par vos autres contrats sont insuffisantes, il faut souscrire une assurance scolaire séparée.

Certaines assurances scolaires coûtent moins de 10 € par an, d'autres plus de 30 €. D'où vient l'écart ?

Première différence : certaines assurances sont purement scolaires. Elles ne couvrent l'enfant que pendant les heures de classe et les trajets entre l'école et la maison. D'autres jouent 24 heures sur 24 et partout, voire même pendant les vacances.

Si votre enfant a des activités en dehors de l'école, s'il pratique par exemple plusieurs sports, la seconde formule est nettement préférable, pour un surcoût en général modeste.

Des garanties différentes

Mais les écarts de prix entre les contrats s'expliquent surtout par les garanties offertes, plus ou moins étendues.

Les assureurs prévoient toujours des montants maximaux d'indemnisation, aussi bien pour les cas graves (décès, invalidité) que pour les frais plus modestes ou les services d'assistance (cours à domicile). Par exemple, certains contrats remboursent les lunettes cassées jusqu'à 100 € maximum, tandis que d'autres vont jusqu'à 200 €.

Mais si votre enfant n'en porte pas, ou si vous disposez d'une excellente mutuelle santé qui couvre déjà très bien les prothèses dentaires ou les soins médicaux, vous serez peu sensible à ces arguments.

Enfin, certaines compagnies acceptent de baisser la prime de leur assurance scolaire si vous demandez à supprimer du contrat la garantie "responsabilité civile" dont vous profitez déjà par ailleurs grâce à votre multirisque habitation.

L'assurance scolaire couvre la responsabilité de votre enfant

S'il casse une vitre ou les lunettes d'un petit copain, l'assureur remboursera les dégâts à votre place. Et si, au cours d'une partie de foot trop animée, votre Zidane en herbe blesse un de ses camarades, l'assurance indemnisera les parents de la victime.

En revanche, la garantie responsabilité civile ne joue pas si votre enfant tombe et se casse une jambe. S'il y a un responsable à cet accident, vous pourriez faire jouer sa propre responsabilité civile.

Elle permet d'être indemnisé même s'il n'y pas de responsable

Le plus souvent les enfants se font mal tout seuls et personne ne paie. C'est pourquoi l'assurance scolaire comprend une deuxième garantie, "individuelle accident", qui permet d'être indemnisé même s'il n'y pas de responsable. Elle couvre les frais funéraires si l'enfant décède, ou verse un capital s'il reste invalide. S'il est blessé, elle se charge souvent des frais médicaux qui restent à votre charge après les remboursements de la Sécurité sociale et éventuellement de votre mutuelle.

Les contrats les plus complets comprennent même le remplacement des lunettes brisées, le coût des prothèses dentaires nécessaires si l'enfant a une dent cassée…

La plupart des contrats ajoutent des services d'assistance, qui jouent quand votre enfant est malade ou souffre des conséquences d'un accident. Cette assistance paie par exemple les frais de recherche et de rapatriement sanitaire si, en classe de neige, l'enfant se blesse sur les pistes.

Enfin, certains contrats couvrent aussi les dommages causés aux biens de l'enfant : ils remboursent par exemple les cartables, les manuels scolaires, les instruments de musique volés ou le vélo accidenté, après une franchise de 15 à 30 € environ, qui reste à votre charge.

Est-il obligatoire de souscrire une assurance scolaire ?

Si l'assurance scolaire n'est pas obligatoire pour les activités scolaires "normales", c'est-à-dire liées au programme, en pratique, l'école demande dès la rentrée une attestation d'assurance, pour vérifier que la responsabilité civile de l'enfant est couverte, notamment lorsqu'il participe à des activités extrascolaires (visite de musée, classe de découverte, etc.), et, éventuellement, qu'il est protégé par une garantie "individuelle accident".

Vous disposez parfois déjà de ces deux garanties dans d'autres contrats d'assurances : votre multirisque habitation et votre contrat "garantie des accidents de la vie".

La multirisque habitation

Votre multirisque habitation assure la responsabilité civile des membres de votre famille, y compris des enfants dont vous avez la charge.

Certains de ces contrats incluent aussi une garantie individuelle accident pour les élèves : un capital est alors versé en cas de décès ou d'invalidité causés par un accident survenu pendant les activités scolaires ou sur le trajet entre le domicile et l'école. Avec de tels contrats, vous pouvez donc demander à la compagnie qui assure votre habitation une attestation d'assurance scolaire pour la remettre à l'école.

Mais attention, l'étendue de la garantie individuelle accident est souvent plus limitée dans votre multirisque habitation que dans les assurances scolaires vendues séparément. Ainsi, les frais médicaux ne sont pas forcément pris en charge, les lunettes sont rarement remboursées, comme le cartable ou les livres volés. Et les services d'assistance (garde d'enfant, soutien scolaire…) sont en général moins étoffés.

Le contrat 'garantie des accidents de la vie'

Votre contrat "garantie des accidents de la vie", si vous en avez souscrit un, vous apporte aussi des protections supplémentaires. Il couvre toute votre famille contre le décès et l'incapacité permanente, avec là aussi des services d'assistance. Le tout même si personne n'est responsable de l'accident et même si celui-ci survient en dehors de l'école.