Amorcer une épargne pour ses enfants

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Épargne pour enfant

Le budget dédié aux enfants croît au fil des ans : vêtements, fournitures scolaires, téléphone mobile, ordinateur… Il atteint son apogée après le bac avec, en plus, des frais de scolarité et, éventuellement, un loyer.

L’objectif est de permettre à votre enfant de financer lui-même une partie de ses dépenses en lui constituant une réserve disponible. Elle sera alimentée par vos versements et ceux de ses proches (grands-parents, oncles, tantes…), à l’occasion de son anniversaire ou de Noël par exemple.

Livret A





Privilégier le livret A

Une solution consiste à ouvrir, dès à présent, un livret A au nom de votre enfant mineur, quel que soit son âge (même dès sa naissance).

À court terme, ce produit d’épargne sert à régler les dépenses dans l’année”, Philippe Crevel, économiste.

Son rendement reste relativement faible (1% exonéré d’impôt). Mais, avec une inflation nulle, vous réaliserez malgré tout de petits gains ; c’est toujours mieux que de laisser l’argent dormir sur le compte courant !

Si votre enfant a 12 ans ou plus (et moins de 25 ans), privilégiez le livret Jeune, mieux rémunéré que le livret A. Attention, l’argent versé sur un livret A ou un livret Jeune ouvert au nom de votre enfant lui appartient.

Philippe Crevel, économiste au Cercle de l’épargne

A lire aussi

Article publié le