1er trimestre de grossesse : quelle prise en charge de l'Assurance maladie ?

Pour les femmes enceintes, la Sécurité sociale prévoit un parcours de soins précis. Si vous le suivez, de bonnes conditions de remboursement vous seront garanties - de 70 à 100 % du tarif de base.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Image d'illustration Dossier Familial/ Adobe Stock
© Adobe Stock/ Natalya Lys

Vous pouvez choisir le professionnel de santé qui va assurer le suivi de votre grossesse.  Cela peut être un médecin (généraliste ou gynécologue) ou une sage-femme, que ce soit en libéral, à l’hôpital ou dans un centre de protection maternelle et infantile (PMI).

Pour ouvrir vos droits, votre grossesse doit avoir été déclarée à votre caisse d’Assurance maladie et à votre Caisse d’allocations familiales (Caf) avant la fin du troisième mois. C'est le professionnel de santé qui s'en charge à l’issue du premier examen prénatal

Pour tous les examens liés à la grossesse, sur la partie prise en charge par l’Assurance maladie, vous bénéficiez du tiers payant : les femmes enceintes sont en effet dispensées d’avance de frais depuis le 1er janvier 2017.

Des examens remboursés à 100 %

La première visite prénatale intervient avant la fin du troisième mois. Votre médecin ou sage-femme réalise un examen clinique complet. Lorsqu'il est compris dans les tarifs de la Sécurité sociale, celui-ci est remboursé à 100 %. La participation forfaitaire de 1 € ne s’applique pas. Ainsi la visite chez un gynécologue-obstétricien qui pratique les dépassements d’honoraires, ne sera remboursée que de 23 €, quel que soit le tarif de la consultation.

Le professionnel de santé pourra vous prescrire des examens sanguins complémentaires pour lesquels vous devrez prendre rendez-vous. Remboursés à 100 %, ils permettront notamment de vérifier si vous êtes immunisée contre la rubéole, l'hépatite B, ou la toxoplasmose. En fonction des résultats, un suivi médical peut être mis en œuvre.

Après votre première visite prénatale, une consultation mensuelle permet de s’assurer du bon déroulement de votre grossesse jusqu’à l’accouchement. Chacune est prise en charge à 100 %.

Et le père ?

Si le futur père doit se prêter à des examens biologiques, ils seront pris en charge à 100 %.

La première échographie est remboursée à 70 %

Une première échographie confirme le terme de la grossesse et détermine le nombre d’embryons. Idéalement, cet examen doit intervenir entre la onzième et la treizième semaine de grossesse. Il est remboursé à 70 % dans la limite des remboursements de l’Assurance maladie (48,35 € - tarif de base 2019), tout comme la deuxième échographie, qui intervient le cinquième mois. Renseignez-vous sur le tarif appliqué et la prise en charge par votre mutuelle.

Se faire vacciner

La femme enceinte fait partie des personnes vulnérables pour qui le vaccin contre la grippe saisonnière est recommandé. Attraper la grippe l’expose à des risques spécifiques : complications pulmonaires avec hospitalisation, fausse couche, prématurité de l’enfant. Cette vaccination protège aussi le bébé pendant les six premiers mois de sa vie. Pour se faire vacciner, il vous faut prendre rendez-vous chez votre médecin, gynécologue ou sage-femme pour obtenir un bon de prise en charge. Cet imprimé permet de retirer gratuitement le vaccin en pharmacie.

 

df
Dorothée Duparc
Mis à jour le

Partager cet article :