Divorce : quelles sont vos priorités avant d’entamer les démarches  ?

Une séparation ne relève pas d’une simple formalité. Pour maîtriser le bon déroulement de la procédure, clarifiez d’abord vos objectifs. Ce questionnaire établi avec Joanne Elia, avocate, vous aide à faire le point.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
En 2016, 128 000 divorces ont été prononcés.
En 2016, 128 000 divorces ont été prononcés.

1°) Qui est à l’origine de la décision ?

✱ Mon conjoint ; pour ma part, j’aurais préféré attendre quelques années.

❖ Mon conjoint. Moi j’aimais la vie que nous nous étions construite.

♣ Nous l’avons prise ensemble.

2°) Êtes-vous d’accord sur toutes les conséquences de votre divorce ?

♣ Oui, même s’il y a encore quelques points d’accord à trouver.

❖ Non, nous avons des divergences sur la pension alimentaire et/ou la prestation compensatoire.

✱ Non, nous nous opposons sur le mode de garde des enfants.

❖ Non, car nous voulons tous les deux conserver la maison.

3°) Êtes-vous mariés depuis longtemps ?

✱ Oui. La rupture sera d’autant plus difficile pour la famille.

♣ Non, depuis quelques années seulement.

❖ Oui, et j’ai mis ma carrière de côté pour m’occuper de notre famille.

4°) Avez-vous des reproches à formuler à votre conjoint ?

♣ Non, pas spécialement.

❖ Oui, et j’aimerais qu’il en paie les conséquences.

✱ Oui, car son comportement n’est pas un bon exemple.

5°) Où vivez-vous actuellement ?

✱ Toujours ensemble, c’est plus simple pour l’organisation quotidienne.

♣ Au domicile conjugal, mais j’ai rencontré quelqu’un.

❖ Toujours sous le même toit, je n’ai pas les moyens de partir.

♣ Chez un proche, temporairement.

6°) Possédez-vous des biens de valeur en commun ?

♣ Oui, notre maison, et nous sommes d’accord pour la vendre rapidement.

❖ Oui, et pas question de les brader pour pouvoir divorcer.

♣ Non, nous avons toujours séparé nos comptes et nos achats.

✱ Oui, notre maison, et j’aimerais pouvoir y vivre avec les enfants.

7°) Êtes-vous inquiet du coût du divorce et de sa durée ?

❖ Oui, mais pas question pour autant d’accepter un mauvais accord.

♣ Oui, je veux que ça me coûte le moins possible et que ça aille vite.

✱ Oui, car plus ce sera long, plus les enfants en souffriront.

8°) Savez-vous qu’à défaut d’accord, vous devrez vous en remettre 
à la décision du juge ?

✱ Oui, d’ailleurs je suis soucieux ; je préférerais que nous nous entendions plutôt que de me voir imposer le mode de garde par le juge.

♣ Oui, c’est pour cela que nous essayons de communiquer intelligemment et de trouver des solutions.

❖ Oui, et j’espère que le juge rendra une décision qui ne me lèsera pas.

Réponses

Votre priorité si vous avez une majorité de...

Attention : ce résultat ne reflète qu’une tendance.

df
Rosine Maiolo
Publié le

Partager cet article :