Divorce : puis-je refuser que mon ex-conjoint(e) continue de porter mon nom de famille ?

En cas d'impossibilité d'obtenir un accord entre les deux conjoints en instance de séparation, c'est au juge de trancher et d'accorder, ou non, le port du même nom de famille. Le tout sous conditions. 

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© Ivan-balvan

Oui, vous pouvez retoquer sa demande de conserver votre nom de famille. À la suite du divorce, les ex-époux perdent l’usage du nom de leur conjoint, c’est la règle générale. Toutefois, l’ex-conjoint peut exprimer le souhait de le conserver et c’est à celui dont le nom est utilisé de donner son accord ou... pas. L’époux qui se heurte au refus de son ex-conjoint peut soumettre sa demande au juge.

A lire aussi

DF
Auteur :  Roselyne Poznanski  | Avec Joanne Elia, avocate à Paris.
Article publié le