Perte d'autonomie : quelles sont les aides pour adapter un logement ?

Mes parents de 87 et 89 ans possèdent un appartement danslequel ils envisagent de faire poser une douche car leur mobilitéréduite ne leur permet plus d'enjamber la baignoire. Peuvent-ilsbénéficier d'une aide ?

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner

La réponse de notre expert

Les propriétaires bailleurs et les propriétaires occupants du secteur privé peuvent bénéficier d'une subvention de l'Agence nationale de l'habitat (ANAH) pour la réalisation de travaux d'accessibilité et d'adaptation des logements aux besoins des personnes handicapées, utilisés à titre de résidence principale.












En outre, c'est la nature des travaux projetés qui fonde la recevabilité du dossier ANAH "adaptation" et non la qualité de "personne âgée" ou de "personne handicapée". Les travaux concernés font l'objet d'une liste spécifique et limitative. La liste des travaux subventionnés est dressée par le conseil d'administration de l'ANAH.


  • élargissement de la porte d'entrée, des portes intérieures du logement, des portes d'accès aux balcons, terrasses, loggias et jardins ;
  • suppression de marches, seuils et ressauts ou de tout autre obstacle ;
  • construction d'une rampe (plan incliné) pour doubler ou remplacer un emmarchement ;
  • mise en place d'un monte-personnes ou autre ;
  • suppression ou modification de murs, cloisons, et placards ;
  • modification de l'aménagement et de l'équipement des pièces d'eau (cuisine, WC, salle de bain, buanderie…) : évier, lavabo, baignoire, douche, WC, placards…
  • installation de mains courantes, barres d'appui, poignées de rappel de porte, protection de murs et de portes ;
  • modification de la robinetterie ;
  • amélioration de revêtements de sol ou du sol lui même en vue d'obtenir un sol ferme et non glissant ;
  • adaptation des systèmes de fermeture et d'ouverture : portes, fenêtres et volets ;
  • installation ou adaptation des systèmes de commande (ex. : installations électriques, d'eau, de gaz et de chauffage interphone, signalisation, alerte, interrupteurs) notamment pour les handicaps sensoriels ;
  • alerte à distance (équipement et branchement).



df
Publié le