Le nombre de décès a atteint un record en 2015

Le nombre de décès a atteint un record en 2015
Il n’y a jamais eu autant de décès depuis 1945. - © Valeriya

En 2015, 594 000 personnes sont décédées en France, selon des chiffres publiés par l’Insee jeudi 13 octobre 2016. Il s’agit du niveau le plus élevé depuis l’après-guerre.

Il n’y a jamais eu autant de décès depuis 1945. L’année dernière, 594 000 personnes sont décédées en France, soit 6,1 % de plus qu’en 2014, selon l’Insee. « Deux explications se conjuguent », explique l’étude basée sur les statistiques d’état civil. « La première est liée à la structure de la population française, la seconde à des événements conjoncturels. »

Vieillissement des baby-boomers

Jusqu’au début des années 2000, les personnes nées durant la Première Guerre mondiale, période de faible natalité, représentait le plus gros des décès. Ceci expliquait le relativement faible nombre de décès. Mais l’effet des classes creuses a disparu depuis le début de la décennie 2010. Aujourd’hui, les premières générations, nombreuses, de baby-boomers sont arrivées à l’« âge où l’on meurt le plus », soit plus de 65 ans. En 2015, les plus de 65 ans ont représenté 83 % des décès.

Un hiver et un été meurtriers

Des raisons conjoncturelles expliquent également cette hausse. Une importante épidémie de grippe est survenue entre mi-janvier et mi-mars 2015. « Sur les trois premiers mois de l’année, 24 000 personnes supplémentaires sont décédées par rapport aux mêmes mois de 2014 », indique l’Insee. En février 2015, en particulier, « 380 personnes supplémentaires sont décédées quotidiennement par rapport à février 2014 ».

Durant l’été, plusieurs épisodes caniculaires ont eu lieu. « En juillet 2015, il est décédé 60 personnes de plus par jour qu’en juillet 2014 », précise l’Institut. Enfin, la vague de froid du mois d’octobre a entraîné 4 000 morts de plus qu’en 2014.

Et aussi sur Dossier familial