Hommage national, qu'est-ce que c'est ?

Hommage national, qu'est-ce que c'est ?
Un hommage national est rendu à Jean d'Ormesson à midi aux Invalides. - © DR

La France rend hommage aujourd'hui à Jean d'Ormesson. L'hommage débute à 10h30 par une messe célébrée en la cathédrale Saint-Louis des Invalides à Paris.

L'hommage national à l'auteur d'"Au plaisir de Dieu" débute vendredi à 10h30 par une messe célébrée en la cathédrale Saint-Louis des Invalides à Paris. L'académicien Jean-Marie Rouart prononcera l'éloge de son ami immortel disparu au début de la semaine à l'âge de 92 ans. La cérémonie religieuse sera suivie à midi par un hommage national dans la cour d'honneur des Invalides présidé par Emmanuel Macron. Parmi les invités figureront deux anciens président de la République : Nicolas Sarkozy qui a dit pleurer "un ami" et François Hollande qui l'avait élevé à la dignité de grand-croix de la Légion d'honneur. La dépouille de Jean d'Ormesson sera incinérée "plus tard" dans l'intimité.

Deuil national, quelles règles ?

Le "deuil national" n'est pas codifié. Son expression reste à la discrétion du président de la République.

Théoriquement prise en conseil des ministres et publiée au Journal Officiel, la décision de décréter un deuil national s'accompagne :

  • de la mise en berne des drapeaux (à mi-mât) sur les ministères et bâtiments publics ;
  • de la fermeture et de l'arrêt d'activité des administrations publiques sur un ou plusieurs jours ;
  • sur le respect, à une heure donnée et un jour donné, d'une ou plusieurs minutes de silence.

Si la décision de mise en berne des drapeaux au niveau national revient au président de la République, elle reste au niveau local du ressort des maires vis à vis de leur mairie et des bâtiments de leur commune.

Enfin, à chaque décès de président de la République, en exercice ou non, un deuil national est décrété.