Créer un album photos personnalisé

Vous souhaitez offrir un album photo à l'occasion des fêtes de fin d'année? Voici quelques conseils à suivre pour un succès garanti.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
4mn de lecture
Créer un livre-photos en ligne est simple. Des tutoriels de création sont proposés par les éditeurs.
© adobestock

D'abord, trier…

> Nous prenons sans cesse des photos, mais nous les trions peu. La sélection pour réaliser un album photo est fastidieuse, voire décourageante. Sur votre smartphone, utilisez les possibilités de tri par date, lieu ou reconnaissance de visage pour effectuer un premier écrémage. Ce dernier sera conservé lors du transfert sur l’ordinateur dans un dossier réservé aux photos que vous imprimerez.

> Profitez ensuite des multiples services offerts par les éditeurs : «Je place, au moyen de l’appli mobile, mes meilleures photos dans mon compte Photoweb, où je les retrouve ensuite pour travailler sur grand écran», explique Sabine.

Utiliser le service photo adapté

> Souhaitez-vous une interface simplifiée ou au contraire un logiciel de création pointu ? Cherchez-vous absolument le meilleur rapport qualité-prix, un livre de qualité professionnelle ou bien un prix resserré avec un rendu convenable ? Pour choisir, aidez-vous des comparateurs techniques établis par des sites spécialisés, comme Tom’s Guide, Les Numériques, Futura-Sciences, etc. Consultez les forums sur les sites des différents éditeurs, et ne négligez pas le bouche-à-oreille. «J’aime les mises en page simples, et je n’ai pas de temps pour peaufiner. Je voulais donc un outil de création facile, associé à une bonne qualité  d’impression», ajoute Sabine. À l’inverse de son perfectionniste voisin, Éric : «Je préfère avoir entièrement la main sur la mise en page, les retouches et les recadrages de mes photos. Pour cela, Pixum me convient très bien.»

> Par ailleurs, prenez garde au prix final, souvent complexe à établir. Le premier prix affiché est généralement minoré par des promotions permanentes, mais majoré par les frais de port et les options. Le prix moyen oscille entre 30 et 40 euros pour un album de 24 ou 26 pages avec une couverture rigide, promotions et frais de ports compris.

L’AVIS D’EXPERT : Édouard LE RICQUE, rédacteur en chef de Tom’s Guide,
site d’information high-tech et logiciels

“La qualité des photos imprimées est inférieure à un vrai tirage photo“

Le choix d’un bon service de livres photo dépend du niveau de prix et de personnalisation que l’on souhaite, mais aussi de son exigence sur le rendu final pour l’aspect général du livre, le respect des couleurs, des contrastes, du grain des photos. Sachez que la qualité des photos imprimées est de toute façon inférieure à un vrai tirage photo et à ce que vous voyez sur écran. De plus, les photos d’un smartphone, même haut de gamme, ne seront jamais aussi belles que celles d’un véritable appareil photo. Enfin, si l’impression de votre livre présente un défaut (bavure, tache, photo coupée, bordure manquante, mauvais alignement), adressez une photo de l’anomalie à l’éditeur, qui pourra vous renvoyer gratuitement un nouvel ouvrage.

Définir les caractéristiques de l'album

> Vous devrez choisir un modèle de livre (carré, paysage, vertical) et un format (petit, moyen, grand, XXL), une finition de papier (satiné, verni, mat, papier photo), un type de couverture (souple, rigide, à spirale, ajourée, matelassée, en lin, etc.), voire une ouverture à plat. «Tout dépend des goûts de chacun, explique Édouard Le Ricque, rédacteur en chef de Tom’s Guide. Si vous faites plutôt des portraits ou des photos en tenant droit votre smartphone, privilégiez le format vertical, voire carré. Pour des photos prises à l’horizontal, le format paysage s’impose. Quant à la finition du papier, le mat rehausse les contrastes et évite reflets et traces de doigt, un défaut du papier brillant mais qui optimise l’éclat des couleurs. Le satiné est un bon compromis pour un livre qui sera beaucoup consulté.»

Créer le livre

> Pour élaborer votre ouvrage, la plupart des éditeurs vous proposent soit d’utiliser leur outil en ligne, soit de télécharger leur logiciel. L’outil en ligne nécessite d’être connecté en permanence pour créer et transférer les photos. Il existe un risque non négligeable de plantage, au moment du transfert des photos, par exemple. Les logiciels à installer proposent souvent des options de personnalisation et des outils de création un peu plus poussés. Cela vous permet de travailler à votre rythme, sans crainte des bugs. Enfin, les éditeurs développent des applications pour tablettes et smartphones plutôt réservées aux petits ouvrages, mais elles ne sont pas toujours reliées aux sites internet.

Maîtriser l'outil de création

> Après quelques tâtonnements, la prise en main de l’outil de création est plutôt rapide, et les éditeurs proposent souvent des tutoriels. Toutes les photos que vous avez sélectionnées sont dans un bandeau au bord de l’écran. Vous pouvez définir des fonds de page unis ou à thème. Vous y placez ensuite vos photos, les agrandissez ou les diminuez, ajoutez des titres, du texte, des illustrations, des effets (cadre, relief), etc. Le logiciel vous avertit lorsque la photo est mal alignée ou mal placée et qu’elle risque d’être tronquée ou de qualité insuffisante.

> Si vraiment vous n’y parvenez pas ou que vous manquez de temps, utilisez la création automatique. C’est pratique et rapide, toutefois source de nombreuses erreurs, comme des photos en double, tronquées, désordonnées, dans une mise en page non adaptée. Il faut donc vérifier soigneusement le résultat. Il ne vous reste plus ensuite qu’à transférer votre ouvrage par Internet.

df
Marianne Leclère
Publié le

Partager cet article :