Pension de réversion

Pension de réversion

La pension de réversion est versée au conjoint survivant (âgé de 55 ans au moins) d’un(e) assuré(e) et, lorsqu’ils existent, à son (ou ses) ex-conjoint(s) divorcés. En revanche, les concubins et les partenaires de Pacs n’y ont pas droit.

Les formalités de demande de la pension de réversion

La pension de réversion n’est pas versée automatiquement. Il faut la demander. Vous avez intérêt à faire la demande le plus tôt possible. Si vous la déposez dans le délai d’un an suivant le décès, vous pouvez demander à bénéficier de votre pension à compter du 1er jour du mois suivant le décès.

Dans les autres cas, la pension ne vous sera versée qu’à compter du 1er jour du mois suivant la date de réception de votre demande par la caisse. Si le défunt percevait plusieurs retraites, une demande doit être adressée à chaque organisme concerné.

Les pièces à fournir pour la pension de réversion

Régime général :

  • un formulaire de demande rempli (ne pas oublier de faire authentifier les renseignements d’état civil ou de nationalité mentionnés sur le formulaire par un conseiller retraite ou à la mairie de votre domicile en présentant votre livret de famille et votre carte d’identité) ;
  • un extrait ou une copie de l’acte de naissance (avec mentions marginales) du défunt ;
  • les justificatifs de vos ressources.

Si le défunt était retraité, les formalités sont plus simples ; s’il était encore en activité, il faut procéder à la reconstitution de sa carrière et fournir les pièces nécessaires.

Régimes complémentaires : il ne faut pas se contenter de faire une demande de réversion auprès du régime de base, les régimes complémentaires aussi offrent une prestation de réversion. Dans ces régimes, il n’existe pas de condition de ressources, ni de limite de cumul de la réversion avec d’autres retraites.