4 conseils pour une voiture moins polluante

Comment limiter son empreinte carbone au volant sans changer son véhicule ni modifier complètement ses habitudes ? Voici 4 moyens simples et efficaces pour y parvenir.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
4mn de lecture
Une voiture consomme moins avec des pneus bien gonflés
© Ben-Schonewille / Istock - Faites des économies de carburant en gonflant correctement vos pneus.

Produire une voiture émet entre 3 et 4 tonnes de CO2, autant que la combustion de carburant pour parcourir entre 15 000  et 20 000 km.  Alors, remplacer un véhicule qui consomme 6 l/100 km par une voiture qui se contente de 5 l ne sera bénéfique qu’au-delà de 115 000 à 150 000 km. Un kilométrage que certains considèrent comme énorme… alors que nos véhicules sont conçus pour rouler 300 000 kilomètres. « Avec la prime à la conversion, j’envoie chez le démolisseur des voitures qui pourraient faire le double de kilomètres sans gros frais. Qu’on ne me dise pas que c’est bon pour la planète ! lâche Michel, agent Renault dans le Pays basque. Le pire, c’est que certaines auraient pu être revendues aussi cher que la prime et rouler encore. » Ensuite, remplacer un diesel par un moteur à essence, par définition plus gourmand, est bon pour les poumons des citadins, mais négatif pour le climat. A fortiori si c’est pour un SUV : un Renault Captur essence consomme 3 litres de plus aux 100 kilomètres qu’une Clio diesel ! « Au niveau planétaire, la mode du SUV a annulé l’intégralité des gains de consommation du parc mondial de voitures électriques », confie Nicolas Meilhan, conseiller scientifique à France Stratégie.

df
Jean Savary
Publié le

Partager cet article :