Acheter de l'électroménager qui dure longtemps

Stop aux appareils superflus ou qui font doublon ! Adoptons les bons réflexes pour se servir le plus longtemps possible de ceux dont on a vraiment besoin. Questions-réponses sur leur bon usage.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
7mn de lecture
Choisissez de bons appareils ménagers, utiles et durables.
© TommL / Istock - Un appareil électroménager se doit d'être robuste, fiable et économique.

Le premier réflexe, avant tout achat d’électroménager, consiste à vérifier la disponibilité des pièces détachées. Cette information doit être indiquée clairement dans la notice affichée sur l’appareil et confirmée par écrit, lors de l’achat. Elle doit préciser la durée totale de leur disponibilité, ainsi que la date du début ou la date jusqu’à laquelle les pièces détachées sont disponibles sur le marché. Le site Gifam.fr (Groupement des marques d’appareils pour la maison) fournit également l’information pour chaque fabricant.

Autre point à considérer, la facilité de réparation du produit, notamment pour les petits appareils électroménagers. « Si le vendeur n’a pas d’information sur la réparabilité de l’objet, vous pouvez l’inspecter vous-même pour voir quel type de vis est utilisé, si celles-ci sont facilement accessibles et si l’appareil ne comporte pas d’éléments moulés indémontables », conseille Jean-Philippe Lissonde, fondateur du Repair Café de Bruz, en Ille-et-Vilaine.

À noter : les marques d’électroménager du groupe Seb (Rowenta, Tefal, Calor, Moulinex, Krups...) ou la marque de matériel de jardinage Stihl conçoivent des produits plus facilement réparables avec la fourniture des pièces détachées pendant dix ans. Le groupe Seb propose également des forfaits réparation pour les appareils hors garantie et achetés il y a moins de dix ans. Le montant de la réparation ne doit pas dépasser un tiers du prix de vente du produit, et ce service est assorti d’une extension de garantie de six mois pour l’ensemble du produit. Vous pouvez également demander au vendeur si une garantie commerciale est incluse dans le prix d’achat et en réclamer son contenu et ses exclusions. En revanche, refusez les extensions de garantie, souvent trop chères par rapport au coût du produit ou de sa durée de vie.

La recherche de produits durables ne cessant d’augmenter, le label de qualité devient de plus en plus indispensable. Ainsi, celui de Darty, « Le choix durable », a été lancé en octobre dernier. Il sera décerné tous les trois mois aux appareils qui tombent le moins souvent en panne dans leur catégorie, à condition que leurs pièces détachées soient disponibles pendant au moins dix ans. Actuellement, trois catégories de produits sont concernées : les lave-linge à hublot, ceux à ouverture sur le dessus et les lave-vaisselle.

Autre initiative, celle d’Ethikis, une start-up toulousaine, qui a créé le label de durabilité « Longtime ». Reposant sur un cahier des charges de 41 critères élaboré à partir de trois piliers (durabilité, réparabilité, garanties service après-vente), ce programme vient de récompenser ses premiers produits, dont un aspirateur Rowenta. D’autres produits sont en cours de labellisation. Ethikis travaille en partenariat avec des entreprises de réparation en électroménager et de SAV, des associations d’autoréparation, comme les Repair Cafés, et les produits sont évalués par un organisme de contrôle indépendant.

df
Katia Vilarasau - DF 541
Publié le

Partager cet article :