CDI : débattez de la rémunération

CDI : débattez de la rémunération
CDI, débattez de la rémunération - ©Randy Faris/Fuse

Embauché dans une entreprise, n'hésitez pas à négocier votre rémunération ! Votre salaire de base pourra être complété par une série d'avantages, de primes, de gratifications ou de majorations.

En théorie, Stéphanie pourra négocier sa rémunération puisque le salaire est librement fixé entre l'employeur et le salarié, sous réserve du respect des minima légaux et conventionnels.

En premier lieu, les règles relatives au Smic s'imposent ; ensuite celles qui découlent de la convention et des accords collectifs applicables à l'entreprise ou des usages de la profession.

À ce salaire de base peuvent s'ajouter des avantages en nature, des primes et gratifications diverses, ainsi que certaines majorations prévues par la loi, la convention ou l'accord collectif : heures supplémentaires, travail de nuit, du dimanche, travaux pénibles, etc.

L'intéressement, la participation et l'épargne salariale

D'autres sommes peuvent venir grossir le salaire brut ainsi défini, par exemple l'intéressement, la participation aux résultats de l'entreprise et les plans d'épargne salariale. Les versements perçus à ce titre peuvent, dans certains cas, être assez importants, mais ils doivent être relativisés car ils sont très aléatoires, variables et peuvent être immobilisés pendant plusieurs années.

Il est important également de connaître, dès l'embauche, le niveau de protection sociale complémentaire de l'entreprise : remboursements de frais de santé, prévoyance ou même retraite d'entreprise.

À l'heure actuelle, ces avantages ne sont pas négligeables et peuvent compenser une rémunération légèrement inférieure à celle proposée ailleurs.