Tout plaquer pour devenir éleveur de poules avec Cocorette

Tout plaquer pour devenir éleveur de poules avec Cocorette
Cocorette va recruter une dizaine d'éleveurs de poules en plein air. - © nicexray

Le producteur d’œufs de poules élevées en plein air a lancé une campagne sur Internet pour recruter une dizaine d’éleveurs. L’opération cible en particulier les citadins désireux de changer de vie. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 15 mars.

Lassé de la vie en ville, vous songez à vous installer à la campagne ? Cocorette vous propose de sauter le pas en devenant éleveur de poules en plein air. L’entreprise spécialisée dans l’achat et la distribution en gros d’œufs de poules, située dans le Pas-de-Calais à Arras, compte recruter une dizaine de « néo-paysans » sur tout le territoire.

La campagne de recrutement s’adresse, en effet, en priorité à des hommes et des femmes « habitués à la vie citadine, sa population, ses voitures et sa vie à mille à l’heure » et désireux de prendre la clé des champs en se tournant vers un métier agricole. Les personnes recrutées rejoindront le réseau de 450 éleveurs de la société, dont 90 % sont des femmes.

Pour découvrir le métier et déposer sa candidature, Cocorette a lancé le site Internet poule-emploi.com. La plateforme propose un test en dix questions afin de savoir « si vous avez l’âme d’un éleveur » et le témoignage de trois éleveuses.

Un accompagnement complet

La marque s’engage à accompagner les futurs éleveurs, qu’ils décident d’en faire une activité à temps partiel ou à temps complet. Après avoir candidaté sur le site, Cocorette vous recontactera rapidement. Un technicien du secteur vous rendra visite pour vous présenter l’entreprise, son histoire et le métier d’éleveur afin de « bien comprendre où vous mettez les pieds ». La société se renseignera alors sur vos attentes et votre vie en général pour « vous proposer une production en accord avec vos besoins et vos envies » et vous fera visiter un centre de conditionnement et un élevage. Si vous êtes toujours partant, il ne vous restera plus qu’à remplir votre dossier. S’il tient la route, comptez entre neuf et douze mois entre l’acceptation et l’arrivée des premières poules.

Notez que cette activité « ne nécessite pas un énorme investissement », explique dans le Parisien Pascal Lemaire, le PDG de Cocorette. « Pour un élevage un peu sérieux, de 3 000 poules, il faut compte 50 €, et 4 m2 de terrain, par poule, soit quelques hectares. Et ça ne prend que deux heures par jour à gérer ».

Si l’aventure vous tente, ne tardez pas. Vous avez jusqu’au 15 mars pour postuler.

Vous pourrez aussi être intéressé par notre article : « En 2022, fini les œufs de poules en batterie dans le commerce ».