Se reconvertir dans la fonction publique

Se reconvertir dans la fonction publique

Vous avez exercé une activité, vous souhaitez changer d’orientation, sortir d’une période de chômage ou disposer de la sécurité de l’emploi… Pourquoi ne pas tenter d'entrer dans la fonction publique ?

L’Administration propose des emplois par le biais du "troisième concours", qui s’ajoute aux concours externe et interne. Le troisième concours a été créé dans les années 1990 afin de diversifier l’origine des candidats aux grandes écoles de la fonction publique (École nationale d’administration, instituts régionaux d’administration, École nationale de la magistrature). Depuis 2001, il s’est étendu à de nombreux ministères.

Fonction publique : les conditions pour s'inscrire au troisième concours

Les candidats qui s’inscrivent à cette épreuve doivent pouvoir justifier de cinq à huit années d’expérience professionnelle acquise soit dans des entreprises du secteur privé ou dans des entreprises publiques avec un contrat de droit privé, soit dans des fonctions d’élu ou des associations. Aucune condition de diplôme ni d’âge n’est requise (sauf pour l’ENA, l’ENM…). Les épreuves sont distinctes, souvent allégées, par rapport aux autres concours.

Cette voie permet d’accéder soit à différents emplois dans la fonction publique territoriale et dans la fonction publique d’État, soit aux grandes écoles. Chaque ministère propose des postes relevant des catégories A, B ou C et concernant des métiers très divers.

Plusieurs ministères offrent des postes tels que :

  • professeur des écoles ou conseiller principal d’éducation (ministère de l’Éducation nationale),
  • technicien de l’Office national des forêts (ministère de l’Agriculture),
  • assistant technique (Caisse des dépôts et consignations),
  • éducateur de la protection judiciaire (ministère de la Justice),
  • professeur de sport (ministère de la Jeunesse et des Sports),
  • contrôleur des services techniques ou ingénieur de la police scientifique (ministère de l’Intérieur)…

Une fois le désir de reconversion affirmé, il faut aller à la pêche aux informations sur les sites Web de chaque ministère et des différentes fonctions publiques afin de choisir le type de métier qui vous convient.

Ensuite, vous devez vérifier quels concours sont ouverts et quelles sont les dates limites d’inscription. Attention ! Tous les concours ne se déroulent pas tous les ans ! Le site http://concours. fonction-publique.gouv.fr délivrant le calendrier est fort utile, mais il n’est pas exhaustif.

Concours de la fonction publique : les épreuves

Une fois le concours déniché, il faut se préparer aux épreuves. Vous pouvez vous lancer seul dans les révisions grâce à des livres et des annales (parfois mises en ligne gratuitement), mais gare au découragement ! Le Centre national d’enseignement à distance (Cned) donne des cours par correspondance, et certaines universités ou écoles privées proposent des cours du soir.

Les concours administratifs

Il existe trois fonctions publiques :

  • d’État : services centraux et déconcentrés des ministères (enseignement, santé, finances…), établissements publics, Sénat, Assemblée nationale, etc. ;
  • territoriale : les collectivités issues de la décentralisation et leurs établissements publics ;
  • hospitalière : hôpitaux, maisons de retraite publiques, centres d’hébergement, etc.

Il existe trois niveaux de postes accessibles selon le niveau de diplôme obtenu : A (licence), B (bac) et C (brevet des collèges et CAP). Il existe trois types de concours : interne (fonctionnaires), externe (jeunes diplômés) et 3e concours (expérience professionnelle).

Liste des métiers ouverts au 3e concours