Faire carrière dans l'armée

Faire carrière dans l'armée

Avec ou sans diplôme, ceux qui ont du goût pour l’action, l’esprit d’équipe, ou qui recherchent simplement un emploi, peuvent intégrer l’armée.

Chaque année, l’armée recrute 20 000 jeunes à qui elle permet de suivre une formation rémunérée, militaire puis technique (de quatre mois à trois ans). Ceux qui désirent se renseigner sur les postes disponibles ou les recrutements en cours peuvent se rendre sur les sites Internet des différents corps de l’armée.

Des fiches détaillées de métiers leur permettront de se décider en fonction de leur niveau de formation et de leurs domaines de compétence.

Emplois militaires et civils

Dans l’armée de terre, vous pouvez choisir parmi 400 spécialités, militaires ou civiles : cuisinier, chauffeur super poids lourd, boulanger, électrotechnicien, photographe, linguiste… "La Marine nationale propose 35 spécialités.

Prochainement, les militaires seront formés par secteur d’activité (opérations, mécanique, électronique, administration…) afin de développer leur polyvalence", explique maître Jérôme Regnault, mécanicien de formation, aujourd’hui au Service information sur les carrières de la marine, à Paris.

Pour sa part, l’armée de l’air présente 33 spécialités de mécaniciens et 33 spécialités pour les sous-officiers (contrôleur de circulation aérienne, traducteur, maître-chien, photographe, météorologiste…).

Procédure de recrutement

Pour être recruté dans l’armée, il faut être de nationalité française, avoir entre 17 ans et demi (autorisation parentale obligatoire) et 30 ans, présenter un casier judiciaire vierge et avoir effectué la journée d’appel de préparation à la défense (JAPD) ou le service national.

Vous devez adresser un formulaire de candidature au centre d’information et de recrutement de l’armée de terre (Cirat), au bureau de l’armée de l’air information (BAI) ou au bureau d’information sur les carrières de la marine (BICM) le plus proche de chez vous.

Des tests d'aptitude

Vous serez ensuite convoqué à un entretien, puis à des épreuves de sélection. Elles comprennent des tests d’aptitude physique, des tests psychotechniques, des entretiens individuels d’évaluation et une séance d’information sur les métiers auquel vous postulez.

Un examen médical obligatoire

Vous effectuerez aussi un bilan médical complet destiné à détecter d’éventuelles contre-indications médicales. Certaines pourront vous empêcher de rejoindre l’armée (problèmes psychologiques, soucis cardiaques…). D’autres vous interdiront de postuler à certaines fonctions : une fragilité des ligaments interdit le parachutisme, par exemple.

Des contrats renouvelables

Vous pouvez signer différents contrats avec l’armée. Renouvelables, ils comportent une période d’essai. Le jeune qui s’enrôle pour trois ou cinq ans est un "engagé volontaire". S’il signe pour un an, c’est un "volontaire". Avec un niveau bac ou bac + 2, il peut devenir sous-officier (formation et commandement des soldats). Avec un bac + 2 ou 3, il sera officier (encadrement des hommes).

Les écoles de sous-officiers (École nationale des sous-officiers d’active à Saint-Maixent-l’École, de formation des sous-officiers de l’armée de l’air à Rochefort, École de maistrance à Brest) sélectionnent sur tests et dossier.

Avoir envie de se dépasser

Attention ! L’armée à ses exigences : être mobile (mutations régulières), disponible, prêt à partir à tout moment plusieurs mois en France ou à l’étranger… avec les risques que la mission comporte.

"Un militaire doit avoir envie de se dépasser, de progresser physiquement, moralement et intellectuellement, de travailler en équipe. Il doit toujours penser qu’il est au service des autres, qu’il soit en mission Vigipirate ou dans un pays en situation de crise", précise le lieutenant-colonel Alban Desgrées du Lou, chef du bureau information et communication à la Direction du personnel de l’armée de terre.

Pour en savoir plus

contact

  • Centres d’information et de recrutement de l’armée de terre (dans tous les départements). Tél. : 32 40 (numéro Azur, prix d’un appel local à partir d’un poste fixe) ; dire "armée de terre". www.recrutement.terre.defense.gouv.fr.
  • Bureaux de l’armée de l’air (dans chaque région). Tél. : 0 810 715 715 (numéro Azur, prix d’un appel local à partir d’un poste fixe). www.recrutement.air.defense.gouv.fr
  • Bureaux d’information sur les carrières de la marine (dans chaque région). Tél. : 0 810 501 501 (numéro Azur, prix d’un appel local à partir d’un poste fixe). www.marinerecrute.gouv.fr.

À lire

  • "Les métiers de l’armée, de la police et de la sécurité", Frédérique Letourneux, éditions L’Étudiant, 11,50 €.