Etre baby-sitter : mode d'emploi

Etre baby-sitter : mode d'emploi

Vous souhaitez financer vos études ou simplement gagner un peu d'argent de poche ? Vous aimez cajoler les enfants et leur mijoter des plats ? Le baby-sitting est une solution qui peut satisfaire vos attentes, comme celles des parents.

Garder des enfants ne s'improvise pas. Il y a des personnes qui, à 13 ans, s'en sentent capables et il y en a d'autres qui, à 18 ans, ne le sont pas. Il existe pourtant un âge légal fixé à 16 ans. Seules votre patience et votre maturité permettront de gagner la confiance de la famille.

Si la garde d'enfant ne nécessite pas de formation particulière, avoir à son actif une expérience similaire auprès des bambins, détenir le Bafa (Brevet d'aptitude à la fonction d'animateur) et/ou l'AFPS (Attestation de Formation aux Premiers Secours) sont des atouts à faire valoir auprès des parents.

Comment trouver une garde d'enfant ?

Boulangerie, crèches et écoles, supermarchés et autres commerces de proximité sont autant de lieux qui abondent de parents en mal de nounou. Vous pouvez y déposer une annonce. Dans la rédaction de celle-ci, mentionnez votre sexe, votre âge, vos expériences et éventuellement votre niveau d'études, ainsi que vos coordonnées téléphoniques, le tout dans un français impeccable, gage de sérieux auprès des parents.

Vous pouvez également mettre une annonce sur un site web correspondant à votre localité, sur maville.com par exemple. Epluchez aussi les annonces des journaux gratuits, celles du Crous (Centre régional des oeuvres universitaires) pour les étudiants et du Crij (Centre régional d'informations jeunesse) pour les jeunes de votre ville. Les annonces du Crous et du Crij sont consultables sur place.

Le recours aux agences spécialisées dans la garde d'enfant vous permet encore d'entrer en relation avec des familles. Une condition d'âge cependant : être majeur. Pour trouver une agence agréé à proximité de votre domicile, consulter l'annuaire du site www.servicesalapersonne.gouv.fr.

Enfin, faites savoir autour de vous que vous recherchez un emploi de baby-sitter. Le bouche à oreille fonctionne généralement très bien.

Quels types de garde peuvent être proposés à une baby-sitter?

L'activité la plus fréquente consiste à accompagner les enfants depuis la sortie de l'école et à les garder. Aider les bambins dans leurs devoirs, les faire manger, les laver et éventuellement les coucher, le tout sous votre regard vigilant, sera votre lot quotidien. Certains parents cherchent aussi à faire garder leurs enfants le mercredi.

En dehors de ses gardes régulières, des gardes occasionnelles peuvent vous être proposées : le soir lorsque les parents sont de sortie ou pendant les vacances scolaires.

Comment réussir son entretien d'embauche ?

Vous avez décroché votre premier entretien et vous ne savez pas comment vous y prendre ? Lors de ce premier contact avec la famille, soyez naturel et souriant.

Les parents cherchent avant tout à savoir si le courant passe bien entre leur enfant et vous. Si l'enfant vous propose de visiter sa chambre, accompagnez-le. Si, au contraire, il se montre réticent à votre présence, sachez créer un climat de confiance. Les parents seront rassurés de vous voir vous occuper spontanément de leur enfant.

N'omettez pas d'interroger les parents sur les habitudes et les allergies alimentaires de leur enfant, ses jeux et livres préférés et s'il possède éventuellement un doudou de rechange.

La baby-sitter doit-elle être assurée ?

L'assurance responsabilité civile couvre au quotidien dans les dommages causés à autrui. Demandez aux parents si vous êtes couvert(e) par leur assurance responsabilité civile. Si vous n'êtes pas couvert, votre employeur peut prendre une extension de garantie "garde à titre onéreux d'un enfant". Vous pouvez également souscrire une assurance personnelle.

Etudiant, vous bénéficiez systématiquement d'une assurance étendue à la pratique du baby-sitting à condition de cotiser à la Sécurité sociale via votre mutuelle étudiante. Si vous n'entrez pas dans ce cas de figure, vérifiez votre couverture auprès de votre assureur. Une extension d'assurance pour la garde d'enfants vous coutera approximativement 20 € à l'année.

Si la famille venait à vous prêter sa voiture lors de ces gardes, exigez des parents qu'ils fassent figurer votre nom et prénom sur leur assurance. Certains contrats assurent systématiquement le prêt du véhicule à un tiers, mais il faut parfois s'acquitter d'un supplément. A vous de vérifier auprès des parents avant de prendre le volant.

La baby-sitter doit-elle être déclarée ?

Certains parents vous proposeront de travailler au "noir". La solution paraît de primes abords avantageuse pour la famille qui ne paye de charges patronales et pour vous qui ne payez pas de charges sociales.

Mais le fait d'être déclaré, en plus d'être une obligation légale, vous protège des pépins qui surviennent sur votre lieu de travail. En cas de blessure, vos frais médicaux sont ainsi pris en charge par la Sécurité sociale.

Vous vous prémunissez également contre d'éventuels abus de la part de votre employeur : ce dernier ne peut vous licencier du jour au lendemain et vous êtes en mesure de contester les impayés devant un tribunal. Enfin, vous garantissez votre avenir en cotisant pour votre retraite.

Comment être "déclaré(e)" ?

La famille qui vous embauche doit vous faire signer un contrat de travail qui spécifie entre autre la nature de votre emploi, sa durée, sa rémunération et vos conditions de travail. Préalablement, elle vous aura déclaré à l'Urssaf (Union pour le recouvrement des cotisations de la sécurité sociale et des allocations familiales), organisme chargé des cotisations patronales et salariales.

Dans le cas où vous êtes amené à travailler moins de 8 heures par semaine et moins de 4 semaines consécutives, la rédaction d'un contrat de travail est facultatif (mais conseillé) si votre employeur vous rémunère en utilisant le Cesu (Chèque emploi service universel).

Quel salaire demander ?

Vous hésitez à aborder la délicate question de la rémunération lors de l'entretien ? Il faut savoir que vos employeurs se doivent de vous payer le Smic horaire, soit 9,43 € bruts depuis le 1er janvier 2013.

A partir de cette base, vous pouvez négocier votre salaire en fonction du nombre d'enfants dont vous aurez la charge et des services annexes rendus comme le ménage.

Les heures de présence responsable (lorsque l'enfant dort) sont à distinguer des heures effectives de travail. Les heures de présence responsable sont bien souvent payées 75 % d'une heure effective de travail, soit 7,07 € bruts.

Et aussi sur Dossier familial