Emploi des jeunes : 10 idées pour trouver un job d'été

7 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Lacheev - iStock

Prospecter les secteurs qui recrutent

Agriculture, restauration, hébergements touristiques, grande distribution... sont des secteurs traditionnellement riches en offres de jobs d’été. Certaines sont publiées sur des sites spécialisés comme Saisonnier.fr, n’hésitez pas à les consulter. Sollicitez aussi les « services de restauration sur les aires d’autoroute, les campings, les parcs d’attractions et les offices de tourisme, suggère Valérie Deflandre, conseillère au Centre d’information et de documentation jeunesse (CIDJ). Enfin, les organismes de soutien scolaire et les compagnies d’assurances cherchent parfois à renforcer leurs équipes pendant l’été ». Pensez-y !

Notre conseil : tenez un tableau des courriers ou des courriels que vous avez envoyés et des contacts que vous avez pris, en indiquant la date et la réponse, puis faites des relances régulièrement.

47 % des jeunes avaient un job d'été en 2019.

Passer le Bafa pour devenir animateur

Le Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (Bafa) permet d’encadrer des groupes d’enfants et d’adolescents. Après huit jours de formation théorique, vous devrez effectuer un stage pratique de quinze jours, puis suivre une nouvelle session d’enseignement théorique.

« Commencez la formation en début d’année afin de pouvoir postuler à des missions d’animation dès l’été prochain, prévient Valérie Deflandre. Bon plan : cette année, une aide de 200 euros est versée, sous conditions de ressources, à 20 000 jeunes pour financer en partie leur formation aux métiers de l’animation. Il est également possible de bénéficier des aides des collectivités territoriales ou de la Caisse d’allocations familiales. Le coût global de la formation varie entre 800 et 900 euros. »

Notre conseil : les mairies donnent souvent la priorité aux jeunes de leur commune pour les missions d’animation. Sollicitez la vôtre !

Décrocher un job à l’étranger

Une piste intéressante, à condition d’avoir un bon niveau linguistique. « Ciblez les offres de travail au pair, les postes dans l’hôtellerie..., sachant que les opportunités peuvent varier selon les pays », souligne Valérie Deflandre. Vous devrez traduire votre CV en tenant compte des

spécificités du pays (format, photo ou non...). Consultez ces sites spécialisés : Ec.europa.eu/eures/public/fr (Eures, le portail européen sur la mobilité de l’emploi), Seasonworkers.com, Summerjobs.com, Teli.asso.fr ou encore Learn4good.com.

Notre conseil : des organismes proposent des services payants pour trouver un job et un hébergement... à éviter !

Contacter les agences d’intérim

Elles ont aussi des missions courtes et/ou saisonnières à pourvoir. Toutefois, dans la plupart des cas, il faut être majeur et, surtout, avoir déjà acquis un peu d’expérience pour candidater, condition sine qua non pour qu’un conseiller prenne en charge votre dossier.

Notre conseil : si vous avez le profil, inscrivez-vous sur les sites des agences (Adecco.fr, Manpower.fr, Randstad.fr...) et relancez-les régulièrement.

S’inscrire à Pôle emploi

Pôle emploi propose des jobs d’étudiants et des emplois saisonniers accessibles à tout public. Cet organisme a également ouvert un espace Salonenligne.pole-emploi.fr qui permet aux candidats de postuler directement en ligne. De son côté, l’Apec (Association pour l’emploi des cadres) met des offres en cdd à la disposition des jeunes diplômés à partir de Bac+3.

Notre conseil : ouvrez un espace sur le site de Pôle emploi pour déposer votre CV et suivre vos candidatures.

Activer votre réseau relationnel

Parlez de votre recherche à votre famille, vos amis, vos anciens collègues de stage, vos voisins, aux commerçants, et communiquez sur vos réseaux sociaux. « Soyez très précis sur les secteurs que vous convoitez : votre interlocuteur saura ainsi dans quelle direction rechercher. Décrivez aussi vos qualités, et les raisons pour lesquelles vous pensez être apte pour le job, afin d’accrocher un maximum l’attention », insiste Valérie Deflandre.

Notre conseil : ayez toujours votre CV et une lettre de motivation sous la main pour les diffuser le plus largement possible...

Consultez le guide pratique "Je cherche un emploi"
Consultez le guide pratique "Je cherche un emploi"
  • Une check-list pour ne rien oublier
  • Des outils pratiques
  • Tous les articles utiles
  • J'y vais

    Participer aux bourses de l’emploi

    Des collectivités locales et des organismes en charge de la jeunesse programment régulièrement des « job datings » qui permettent d’entrer en contact avec des recruteurs, en présentiel ou en visio. « À Paris, le CIDJ organise la journée “Cet été, je taffe !” le mardi 29 mars 2022, indique Valérie Deflandre. Dans les régions, les dates des journées “Jobs d’été” mises en place par le réseau Info Jeunes sont indiquées sur Jobs-ete.com. »

    Notre conseil : suivez l’actualité des salons dans la presse locale, en utilisant par exemple la fonction « alerte » de Google, et inscrivez-vous sur les sites concernés.

    Devenir micro-entrepreneur

    Chauffeur VTC, services aux personnes, livreur à vélo... le micro-entrepreneuriat se développe à toute vitesse et offre parfois des opportunités. Vous pouvez vous y intéresser si vous avez déjà de l’expérience ou si vous êtes engagé dans un parcours professionnel, en alternance par exemple. « Pour ces jobs rémunérés à la tâche, mieux vaut être aguerri », estime Valérie Deflandre.

    Notre conseil : attention aux limites de la micro-entreprise : le travailleur ne bénéficie pas de congés payés ni des droits à l’assurance chômage, notamment.

    Utiliser les réseaux sociaux

    LinkedIn (le plus riche en offres d’emploi), Twitter, Facebook et même TikTok sont devenus des espaces de recrutement qui permettent de suivre des entreprises et leurs responsables en s’abonnant à leurs comptes. « Contactez directement les personnes en personnalisant votre accroche pour sortir du lot, conseille Maxime Arezki, responsable des relations entreprises de Bonanza. Cela prouve que vous avez fait des recherches sur leur secteur. »

    Sans pour autant les harceler si elles ne vous répondent pas ! Certaines entreprises organisent aussi des campagnes de recrutement sur les réseaux pour les postes où elles peinent à trouver des candidats. « Ces campagnes peuvent servir de point d’entrée pour se faire connaître, montrer son intérêt pour la société et préciser sa disponibilité. »

    Astuces

    Notre conseil : tenez un CV à jour sur un cloud (Google Drive, iCloud...) pour l’avoir à disposition sur votre téléphone, l’actualiser facilement et le diffuser sur les réseaux.

    Pensez-y !

    Pour tout savoir sur la réglementation en matière de jobs d’été, rendez-vous sur le site du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion : Travail-emploi.gouv.fr (cliquer sur le signet « Emploi et insertion », puis « Mesures jeunes », puis « Jobs d’été : formalités et obligations »).

    Consulter les sites spécialisés

    De nombreux sites internet ou plateformes diffusent des annonces pour des jobs d’appoint : Jobs-ete.com (le site du CIDJ), mais également Indeed.com, Leboncoin.fr, Regionsjob.com, Monster.fr, Emploi.org, Jobetudiant.netJobetudiant.net, Jobaviz.fr ou encore le site mis en place par le gouvernement 1jeune1solution.gouv.fr. « Il ne faut pas hésiter à visiter le plus de “jobboards” (sites d’emplois) possible, car chaque entreprise a ses canaux privilégiés, explique Maxime Arezki. En revanche, cela ne sert à rien de postuler plusieurs fois à une même offre parue sur différentes plateformes. »

    Notre conseil : triez les offres en fonction de vos critères de recherche, puis inscrivez-vous à des alertes de façon à être réactif.

    Comment travailler son identité numérique ?

    « Ouvrir un compte LinkedIn est un passage obligé pour rechercher un job, prévient Maxime Arezki. Mettez une photo de profil qui fasse un peu “pro”, ainsi qu’une courte description de votre recherche, en précisant les aspects du secteur ou du job qui vous intéressent. » Commencez à constituer votre réseau en y invitant vos amis, en recueillant des recommandations, en postant des informations, en « likant » ou en commentant des posts. « Et faites attention aux photos que vous publiez sur vos différents comptes, écartez celles qui pourraient vous nuire », recommande Maxime Arezki. Mieux, scindez vos espaces d’expression selon qu’ils sont personnels ou professionnels, et verrouillez vos pages perso pour les réserver à vos amis.

    A lire aussi