Devenir animateur avec le Bafa

Devenir animateur avec le Bafa

Tous les jeunes peuvent se former et obtenir un diplôme, le Bafa, pour devenir animateur. Une formation perçue comme un "plus" sur un CV.

Le Bafa (brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur) est un diplôme qui permet d’encadrer, à titre professionnel, des enfants et des adolescents en centre de loisirs, de façon occasionnelle, par exemple pendant l’année scolaire ou lors de séjours de vacances.

Débuter le Bafa par un stage théorique

Cette formation se déroule en trois phases, sur une durée maximum de 30 mois. Avant de commencer le Bafa, il faut d’abord s’inscrire sur le site jeunes.gouv.fr qui centralise les démarches, le suivi et la validation des trois formations.

Le premier stage théorique, de 8 jours, est ouvert aux jeunes dès 17 ans. Il est assuré par l’un des 22 organismes habilités par le ministère de la Jeunesse et des Sports.

Avant de choisir, il convient de s’assurer de l’importance de l’organisme, garante d’un nombre suffisant de formateurs, et de la nature du projet éducatif.

Le stage permet d’apprendre en groupe les notions essentielles de l’animation.

Un stage pratique dans une colonie de vacances ou un centre de loisirs

Dans les 18 mois suivant ce premier volet de la formation, le jeune doit effectuer un stage pratique d’au moins 14 jours dans une colonie de vacances ou un centre de loisirs.

Le choix de ce stage ne s’effectuera pas à la légère car le jeune animateur endosse des responsabilités importantes. Il ne doit pas hésiter à refuser un poste pour lequel il ne se sent pas prêt, comme accompagner une colo d’ados âgés de 14 à 17 ans alors qu’il en a tout juste 18.

Lors de l’entretien, il convient d’évaluer l’aspect réellement formateur du stage.

Les stagiaires sont nourris, logés, et parfois indemnisés.

"Être animateur ne vous permettra pas de vous enrichir ni même de payer vos études : l’indemnisation moyenne tourne autour de 32 € par jour, commente Louise Michon, responsable du secteur formations jeunesse à l’UCPA. Néanmoins, cela augmentera vos compétences personnelles : sens des responsabilités, apprentissage du travail en équipe, mise en place de projets, autonomie, écoute des autres, expression orale, etc.".

Un troisième stage pour se perfectionner ou acquérir une qualification

Le dernier stage, qui peut s’effectuer à l’étranger, permet de perfectionner ses techniques d’animation et d’acquérir des compétences particulières. Le jeune devra choisir, soit une session d’approfondissement de 6 jours, soit une session de qualification de 8 jours.

La session d’approfondissement s’organise autour de trois grands thèmes :

  • connaissances des publics (préadolescents, petite enfance…) ;
  • jeux et créativité (cirque, sciences et techniques…) ;
  • sports et plein air (bord de mer, organisation d’olympiades…).

La session de qualification, reconnue par l’État, donne le droit à l’animateur d’encadrer les activités suivantes :

  • voile ;
  • surveillance de baignade (à renouveler tous les 5 ans) ;
  • canoë-kayak ;
  • activité de loisirs motocyclistes.

Choisir une qualification ou un approfondissement spécifique (enfants en situation de handicap ou publics en difficulté) permet d’accéder à un plus grand nombre de postes.

Une fois les trois stages effectués, le dossier est automatiquement transmis au jury via l’espace personnel créé sur jeunes.gouv.fr/bafa-bafd. Le diplôme est délivré si le candidat a obtenu la mention favorable aux trois étapes de la formation.

Les aides financières

Payante, la formation au Bafa coûte de 700 à 900 €. Le ministère de la Jeunesse et des Sports n’accorde plus de bourses aux jeunes qui passent ce brevet, mais il existe d’autres aides qui peuvent se cumuler.

Certaines caisses d’allocations familiales (CAF) proposent un financement (par exemple, 250 € dans l’Eure ou 400 € dans les Yvelines) tout comme certains conseils généraux ou régionaux.

On peut également solliciter le centre d’action sociale de sa commune, Pôle emploi ou sa mutuelle. Les comités d’entreprise subventionnent parfois la formation au Bafa des enfants des salariés.

Enfin, tous les stagiaires inscrits à la dernière session de formation peuvent demander l’aide de la CAF d’un montant de 91,47 € (approfondissement) ou de 106,71 € (approfondissement accueil du jeune enfant), versée sans condition de ressources.

Des conseils, des offres de stages et de jobs sur planetanim.com.

À lire aussi : Job d'été : trouver le bon plan