Comment passer le 3eme concours de la fonction publique

Comment passer le 3eme concours de la fonction publique

Vous avez exercé une activité professionnelle, vous souhaitez changer d’orientation ou de région, sortir d’une période de chômage… Pourquoi ne pas tenter le 3e concours de la fonction publique ? Voici toutes les étapes pour passer et réussir le concours.

Habituellement, le recrutement dans la fonction publique s’effectue par voie de concours. Ils sont ouverts soit sur pré­sentation de diplôme (concours externes) soit aux personnes déjà fonctionnaires (concours internes).

Depuis 2005, de 5 à 10 % des postes de certains concours sont ouverts à tous, sans condition de diplôme ni limite d’âge (sauf professions réglementées), par le biais du « troisième concours ».

Les postulants doivent cependant justifier d’une ­expérience professionnelle d’au moins quatre ans (cinq ou plus pour certains concours) dans le privé (salarié, indépendant…), au sein d’une association (salarié ou responsable bénévole) ou être titulaires d’un mandant d’élu local.

Ce dispositif reste encore assez mal connu.

Le nombre de candidats est stable d’une année sur l’autre, même la crise n’a pas eu d’effet, constate Bertrand Jouannet, responsable du service concours du Centre de gestion de la fonction publique territoriale des Côtes-d’Armor. Pourtant, les candidats qui se présentent au 3e concours ont plus de chance de réussir. Par exemple, en juin 2012, au concours d’adjoint administratif (catégorie C), sur 91 postes, 8 étaient attribués au 3e concours. Sur 40 inscrits, 32 se sont présentés, 11 ont été admissibles »

1. Evaluer ses chances

Passer un concours administratif via la troisième voie de concours s’inscrit dans un projet de vie. Certains sont déjà fonctionnaires et choisissent cette voie parce qu’ils ne présentent pas le niveau de diplôme requis. Pour beaucoup, il s’agit d’une reconversion professionnelle, pour changer de métier, de région ou pour retrouver un emploi après un licenciement.

La préparation est longue (un an), ardue, et une fois le concours réussi, il faut aller soit se former dans une école, soit quitter sa région pour trouver un poste », analyse Déborah Dumoulin-Lacoye, directrice des concours et de la mobilité des cadres de direction au Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT).

2. S’inscrire à un concours

Pour connaître les modalités d’inscription, vous devez consulter les dates des concours proposés dans les trois fonctions publiques.

  • Fonction publique territoriale : Elle regroupe près de 200 métiers, organisés en 8 filières (administrative, technique, culturelle, sportive, médico-sociale, etc.). Les inscriptions aux concours se font sur http://concours.fncdg.com ou sur le site d’un Centre de gestion départemental (par exemple, www.cdg31.fr pour la Haute-Garonne ou www.cdg49.fr pour le Maine-et-Loire, etc.).

Attention ! L’expérience pro­fessionnelle doit avoir un lien avec la nature du poste visé et les candidats peuvent concourir cinq fois en tout.

3. Se préparer seul ou à distance

Ainsi, sur www.ladocumentationfrancaise.fr, on trouve des dizaines d’ouvrages spécifiques à chaque concours et des formations en ligne.
Le Centre national d’éducation à distance (Cned) propose des préparations à différents concours : par exemple, une formation au concours d’adjoint administratif territorial à partir de 350 € (www.cned.fr). Et le site www.carrieres-publiques.com présente des formations payantes par correspondance ou en ligne (par exemple, agent de maîtrise, catégorie C, à partir de 165 €).

Les candidats aux concours de la fonction publique territoriale consulteront avec intérêt des annales corrigées sur le site du Centre interdépartemental de gestion de la petite couronne d’Île-de-France sur le site www.cig929394.fr dans la rubrique Concours, Préparer.

4. Suivre une préparation

Les candidats aux concours de la fonction publique d’État ont la possibilité de s’inscrire dans un Institut de préparation à l’administration générale (Ipag) ou un Centre de préparation à l’administration générale (CPAG), rattachés aux universités.

Parallèlement, les 210 Greta – groupements d’établissements publics proposant des formations pour adultes – organisent des formations payantes aux concours administratifs (agent territorial, rédacteur, etc.), des préparations à la rédaction de note ou aux épreuves orales (www.education.gouv.fr, cliquer sur Concours, emplois, carrières/La formation tout au long de la vie/La formation continue des adultes à l’éducation nationale).
Rejoindre une formation postconcours…

Dans la plupart des cas, une fois que le candidat à la 3e voie a réussi un concours de la fonction publique d’État, il rejoint les candidats reçus au concours externe et au concours interne dans une école où il doit suivre une formation dont la durée varie selon le niveau du concours. Le voilà redevenu étudiant pour un an ou dix-huit mois à Strasbourg, Lille ou Nantes…

À l’issue de cette formation, un classement est établi et la place obtenue détermine l’affectation.

5. Ou rechercher un emploi

Pour la fonction publique territoriale, il n’en va pas de même : la réussite à un concours ne vaut pas recrutement ! Le lauréat est inscrit sur une liste d’aptitude nationale valable un an, renouvelable deux fois, dans laquelle piochent les collectivités locales.

Les “reçus-collés”, ces candidats qui ne trouvent pas de poste après avoir été reçus au concours ne sont pas si nombreux. Une enquête récente distingue deux catégories : une première, incompressible (8 à 10 %), composée notamment de personnes ayant passé plusieurs concours, et une seconde, structurelle (20 à 25 %), concernant les lauréats qui disposent de peu de mobilité, comme les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles », explique Bertand Jouannet.

Chaque Centre de gestion met en ligne une « bourse à l’emploi » recensant les offres des collectivités locales. Si un poste intéresse un candidat, il postule (CV et lettre de motivation) comme dans le privé. Il peut aussi consulter la bourse nationale d’emploi du Centre national de la fonction publique territoriale (www.cnfpt.fr) ou la bourse interministérielle de l’emploi public sur www.biep.fonction-publique.gouv.fr, où l’on retrouve le lien vers les bourses régionales interministérielles de l’emploi public (Briep).

Enfin, les sites d’annonces, comme www.emploipublic.fr, www.cap-territorial.fr ou www.emploi-territorial.fr, offrent des opportunités intéressantes.

Et aussi sur Dossier familial