Comment devenir animateur ?

Comment devenir animateur ?

Travailler avec des jeunes, enfants ou adolescents, requiert le brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur. Comment obtenir cet indispensable BAFA ?

Le BAFA permet d'encadrer à titre non professionnel et de façon occasionnelle des mineurs en centres de vacances ou de loisirs.

Il est délivré à la suite d'une formation (payante) théorique et pratique assurée obligatoirement par une association habilitée par le ministère de la Jeunesse et des Sports.

Il faut s'inscrire à la direction départementale de la Jeunesse et des Sports du lieu de résidence, et être âgé de 17 ans minimum au premier jour du début de la formation.

Celle-ci ce déroule en trois étapes réparties sur une durée maximale de 30 mois :

Une session de formation générale

(8 jours), le plus souvent en internat), préparant les candidats à leurs futures responsabilités d'encadrement.

Un stage pratique

(14 jours en continu ou discontinu) en centre de vacances habilité 'jeunesse et sports'. Il ne peut s'écouler plus de 18 mois entre ces deux premières étapes.

Une session de qualification

ou d'approfondissement de 6 jours minimum.

A l'issue de chaque étape, le candidat est évalué sur son aptitude à encadrer des mineurs. Seule une appréciation générale satisfaisante portant sur l'ensemble de la formation permet d'obtenir le BAFA.

En cas d'ajournement ou de refus, le candidat devra recommencer tout ou partie de la formation.

Attention :

bien que le BAFA soit un brevet national, toutes les associations proposant des formations ne se préoccupent pas de placer les futurs animateurs.

Le coût de la formation

La session de formation générale coûte entre 350 et 550 euros (selon la formule, internat ou externat et le type d'activité choisies) ; la session d'approfondissement revient à 350-450 euros environ. Seul le stage pratique est rémunéré. Ces frais comprennent l'hébergement et les repas du candidat sur place.

Sauf exception, le transport sur le lieu de formation est à la charge du candidat. Sous certaines conditions d'âge et de revenus, des bourses sont délivrées pour couvrir en partie les frais de stage : pour cela, il faut vous renseigner auprès de la CNAF, de la Direction départementale de la Jeunesse et et des Sports, de la CAF, et du Conseil général de votre département (voir "comment financer votre BAFA").

Côté rémunération, un animateur titulaire du BAFA (logé et nourri) perçoit en règle générale l'équivalent d'un smic horaire (7,60 € entre 17 et 18 ans) payé sur 35 h.

Après le BAFA

Dès 21 ans, le titulaire du BAFA peut préparer le brevet d'aptitude aux fonctions de directeur (BAFD) qui élargira ses responsabilités au recrutement et à l'encadrement d'une équipe d'animateurs, à la mise en place d'objectifs pédagogiques, etc. Le BAFD est délivré à titre non professionnel.

D'autres diplômes permettent ensuite d'accéder aux véritables métiers de l'animation professionnelle :

le DEFA (diplôme d'Etat aux fonctions d'animateurs)

le BAPAAT (brevet d'aptitude professionnelle d'assistant animateur technicien)…

Comment financer son BAFA ?

Plusieurs organismes distribuent des bourses permettant de financer en partie la formation, la plupart du temps

sur critères d'âge et de ressources

. Ces bourses et leurs conditions d'attribution sont variables en fonction de votre département d'habitation et en partie cumulables.

CNAF : Le "Tremplin jeune BAFA"

Elle peut attribuer une bourse pour la session d'approfondissement seulement (de 90 € à 107 €).

Les CAF

attribuent de même des bourses au montant variable selon les départements.

Les Directions départementales de la "Jeunesse et des Sports" (DDJS)

apportent aussi leur contribution, allant jusqu'à 305 € maximum.

Dans plusieurs départements, le

Conseil général

attribue une bourse, sous conditions de ressources.