Aide à l’embauche dans les PME : après le 30 juin, il sera trop tard

Aide à l’embauche dans les PME : après le 30 juin, il sera trop tard
La prime à l'embauche s'élève à 4 000 euros maximum, étalés sur deux ans. - © monkeybusinessimages

Les petites et moyennes entreprises et les associations qui recrutent un salarié avant le 1er juillet peuvent encore bénéficier, sous certaines conditions, de la prime à l’embauche.

Lancée en janvier 2016, la mesure « Embauche PME » pouvait initialement être demandée jusqu’au 31 décembre 2016. Le précédent gouvernement l’a finalement prolongée jusqu’au 30 juin 2017.

Quelles sont les conditions à remplir pour la recevoir ?

Cette aide financière s’adresse aux entreprises et aux associations de moins de 250 salariés afin de les inciter à recruter.

Le salarié peut être embauché :

  • en CDI ;
  • en CDD d’une durée d’au moins six mois ;
  • son CDD transformé en CDI ;
  • en contrat de professionnalisation de six mois minimum ;
  • à temps plein ou à temps partiel.

La rémunération ne doit pas être supérieure à 1,3 fois le Smic, soit 23 092 euros bruts annuels pour 35 heures par semaine.

Attention, le contrat doit avoir débuté avant le 1er juillet. L’employeur peut cumuler autant de primes que de salariés éligibles embauchés.

Une aide de 4 000 euros sur deux ans

Il s’agit d’une prime trimestrielle de 500 euros, versée durant les deux premières années des contrats. L’aide est versée par virement, dans le trimestre qui suit l’embauche, puis tous les trois mois.

Les démarches pour la demander

Pour obtenir cette prime, il vous suffit de remplir en ligne le formulaire Cerfa de demande de prise en charge après avoir créé un compte sur le portail Sylaé. Une fois rempli, imprimé et signé, vous l’envoyez à l’Agence des services et de paiement (ASP) dont dépend l’entreprise ou l’association. Les coordonnées sont indiquées sur le formulaire.

La demande peut être effectuée dans les six mois qui suivent le début du contrat, soit jusqu’au 30 décembre 2017 maximum.

A chaque trimestre, il faut confirmer sur le portail Sylaé que les salariés concernés sont toujours employés dans l’entreprise ou l’association.

Pour toute question, rendez-vous sur le site dédié embauchePME.gouv.fr ou téléphonez au 09 70 81 82 10 (service gratuit + prix de l’appel).

Une aide cumulable

Cette aide est cumulable avec plusieurs dispositifs :

  • la réduction générale des cotisations patronales sur les bas salaires (inférieurs à 1,6 fois le Smic) : vous pouvez estimer le montant de la réduction avec le simulateur en ligne ;
  • le pacte de responsabilité et de solidarité ;
  • l’aide aux chômeurs créateur ou repreneur d’entreprises (ACCRE) ;
  • le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) : aide de l’Etat à l’insertion, à l’accès ou au retour à l’emploi versée au titre du salarié dont l’embauche est envisagée.