Préavis de licenciement : suis-je dispensé de l'effectuer si je trouve un emploi ?

Je voudrais savoir si pendant mon préavis de licenciement (2 mois en ce qui me concerne), si je retrouve un emploi, si j'ai le droit de quitter mon employeur, combien de temps je dois donner et si j'aurais droit quand même à être payé par mon ancien employeur du temps qu'il me reste à effectuer de mon préavis.

La réponse de notre expert

Le préavis est une période pendant laquelle le contrat continue de produire ses effets bien qu’une des parties au contrat ait notifié sa décision de le rompre. Le préavis est un délai préfixé qui ne peut être ni interrompu ni suspendu (Cour de cassation, chambre sociale, 21/11/1973).

Ainsi, les obligations issues du contrat de travail se poursuivent. Ainsi, chacune des parties doit les respecter. Le refus du salarié d’exécuter normalement son travail constitue une faute grave justifiant la rupture immédiate du contrat (Cour de cassation, chambre sociale, 21 novembre 1984).

Le contrat de travail devant s’exécuter normalement, le salarié a l’obligation de rester à la disposition de l’employeur sous réserve que les conditions de travail ne revêtent pas un caractère vexatoire (Cour de cassation, chambre sociale, 11 mars 1976).


En revanche, le salarié qui demande à ne pas accomplir son préavis suite à une démission ou à un licenciement, sous réserve de l’acceptation par l’employeur, n’a pas droit à une indemnité compensatrice. En cas de refus de l’employeur, l’inexécution du préavis par le salarié, même en l’absence de tout préjudice, rend ce dernier redevable d’une indemnité compensatrice. Cette indemnité constitue un droit pour l'employeur ; il ne saurait en être privé au motif qu'il n'a pas fait la preuve d'un préjudice particulier (Cour de cassation, chambre sociale, 28 février 1995, n° 91-42379). Les juges ont alloué également une indemnité pour brusque rupture en cas d’abus ou d’intention de nuire (Cour de cassation, chambre sociale, 21 mars 1979).

En effet, l’indemnité compensatrice de préavis est due par l’employeur uniquement lorsque celui-ci prend l’initiative de la dispense. Cette position est fondée sur le fait que chacune des parties doit continuer à exécuter les obligations découlant du contrat de travail pendant la période de préavis.


Par conséquent, le salarié doit obtenir une dispense de préavis de la part de son employeur pour envisager, le cas échéant, travailler dans une autre entreprise.


df
Publié le

D'autres questions / réponses

Toutes les questions

Immobilier, droit du travail, retraite...

Besoin d'une réponse personnalisée ?

Nos experts sont là pour vous accompagner

J'appelle

Du lundi au samedi de 9h à 20h.

0,15 € TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C'est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

Sur le même thème