Licenciement de mon assistante : quelle indemnité verser ?

Je suis chirurgien dentiste et j'emploie une assistante dentaire à plein temps depuis avril 1978. Je pense prendre ma retraite en juillet 2011.Pouvez-vous m'indiquer le montant de l'indemnité de licenciement que je dois verser à mon assistante. Je verse une cotisation indemnité de licenciement à l'AG2R.

La réponse de notre expert

En cas de licenciement, les indemnités versées par l’employeur sont soit une indemnité conventionnelle (prévue notamment par la convention collective), soit une indemnité légale (prévue par la loi).



  • soit à l’indemnité conventionnelle : la convention collective des cabinets dentaires du 17 janvier 1992 prévoit, en son article 4.3, que Le salarié licencié, après deux ans d'ancienneté au service du même employeur, a droit, sauf en cas de faute grave, à une indemnité de licenciement. Cette dernière est égale à partir de quatre ans, à un mois de salaire par tranche de quatre ans de présence ou fraction de quatre années supérieure à deux ans, soit après huit ans de présence, à deux mois de salaire.

Le salaire à prendre en considération pour le calcul de l’indemnité est le douzième de la rémunération totale brute des douze derniers mois précédant le licenciement ou, selon la formule la plus avantageuse pour l'intéressé, le tiers des trois derniers mois d'activité, étant entendu que dans ce cas, toute prime ou gratification de caractère annuel ou exceptionnel, qui aurait été versée au salarié pendant cette période, ne sera prise en compte que prorata temporis.

  • soit à l’indemnité légale : depuis le 2O juillet 2008, le salarié lié par un contrat de travail à durée indéterminée, ayant un an d’ancienneté a droit, sauf faute grave ou faute lourde, quel que soit le motif de licenciement a une indemnité minimum de licenciement égale à 1/5ème de mois de salaire par année d’ancienneté auxquels s’ajoute 2/15ème de mois par année d’ancienneté au-delà de 10 ans (articles L.1234-9 et R.1234-1 et suivants du Code du travail). Ainsi, un salarié ayant 33 ans d’ancienneté bénéficiera, en cas de licenciement, d’une indemnité se calculant sur la base de 1/5ème mois par année d’ancienneté soit 33/5ème à cela s’ajoute (2/15 X 23). Les années incomplètes sont retenues au prorata du nombre de mois de présence. L’indemnité se calcule en fonction du nombre d’années de service dans l’entreprise en tenant en compte la date d’entrée dans l’entreprise.





df
Publié le

D'autres questions / réponses

Toutes les questions

Immobilier, droit du travail, retraite...

Besoin d'une réponse personnalisée ?

Nos experts sont là pour vous accompagner

J'appelle

Du lundi au samedi de 9h à 20h.

0,15 € TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C'est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

Sur le même thème