Gratuit : se former avec un MOOC

Accessibles à tout le monde, ces cours en ligne couvrent un vaste éventail de thèmes. Choisir une formation et la suivre avec succès : voici comment faire.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
6mn de lecture
Un homme suit une formation gratuite par un Mooc à son domicile
© Golero / Istock

MOOC : Massive Open Online Courses en anglais est une formation à distance, par internet, ouverte à tout le monde. « Ils démocratisent l’accès au savoir dans tous les domaines et à tous niveaux », précise Stéphane Diebold, président de l’Affen, le réseau de professionnels de la formation, initiateur du MOOC « Former et développer les compétences » proposé par l’université de Caen. Comme ils s’appuient sur des ressources éducatives libres et le web, vous pouvez les suivre selon vos disponibilités, assis sur un canapé ou à un bureau, vingt-quatre heures sur 24. Cet avantage les différencie des formations en ligne classiques et attire un très grand nombre de participants. Même s’il s’agit surtout de contenus de vulgarisation, beaucoup de MOOCs sont très complets, offrant des dizaines d’heures de formation sur un sujet précis. Ainsi, l’apprenant acquiert des connaissances en vue de satisfaire sa curiosité personnelle ou d’accroître son employabilité. « S’il valide son MOOC, il atteste que le sujet l’intéresse et il peut s’en servir comme argument pour viser d’autres fonctions dans l’entreprise, se réorienter, se reconvertir ou l’intégrer dans son CV afin d’évoquer le sujet au cours d’un entretien d’embauche », explique Paul Farnet, cofondateur de l’agence de conception de cours The MOOC Agency. Les MOOCs présentent aussi un intérêt pour les organismes de formation. « Par ce biais, ceux-ci font connaître leur expertise et se servent de ce type de cours en ligne comme produits d’appel pour une offre de formation plus large ou des supports payants », développe Paul Farnet.

df
Yves Deloison
Publié le

Partager cet article :