Bien utiliser le compte personnel de formation

Bien utiliser le compte personnel de formation
Pour actualiser sa formation d’un bout à l’autre de sa carrière. - © GlobalStock

Depuis le 1er janvier 2015, le compte personnel de formation est ouvert à tout actif et reste attaché à la personne, quels que soient les changements de situation professionnelle. Suivez le guide en cinq étapes.

1 Ouvrir son compte

Vous êtes salarié ou demandeur d’emploi âgé de 16 ans ou plus (15 ans pour les apprentis) : vous devez créer vous-même votre compte personnel de formation (CPF) sur le site officiel moncompteformation.gouv.fr. Dès la page d’accueil, vous êtes guidé vers un espace sécurisé (identifié par un cadenas). C’est là que vous ouvrez votre compte en fournissant numéro de Sécurité sociale, nom, prénom, adresse mail, et en choisissant un mot de passe. Votre inscription est validée par un mail de confirmation. Dès lors, vous pouvez vous identifier sur votre espace sécurisé avec votre numéro de Sécurité sociale et votre mot de passe.

Votre compte s’alimentera automatiquement chaque année.

– Un salarié à temps complet acquiert vingt-quatre heures par année de travail pendant cinq ans, puis douze heures par an, jusqu’à atteindre un plafond de cent cinquante heures.
– Dans le cas d’une activité à temps partiel (y compris pour les demandeurs d’emploi exerçant une activité réduite), les droits sont calculés proportionnellement. Les premières heures seront créditées sur votre compte en mars 2016.

2 Inscrire ses heures DIF

S’il vous reste des heures acquises dans le cadre du droit individuel à la formation (DIF), vous devez les porter sur votre compte. Le nombre d’heures DIF est indiqué sur votre bulletin de salaire de décembre 2014. Si vous avez été licencié courant 2014, ces heures sont mentionnées sur l’attestation de «DIF porté» obligatoirement remise par votre ex-employeur.

Attention, vous avez deux ans à partir de votre licenciement pour utiliser ces heures ! Les salariés en poste ont jusqu’au 1er janvier 2021 pour mobiliser leurs heures DIF, en vue de se former. Elles peuvent aussi être cumulées (dans la limite de 150 heures) avec les heures du CPF, si nécessaire

Les fonctionnaires peuvent ouvrir un compte personnel de formation mais, à ce jour, il ne fonctionne pas encore. En attendant, leurs droits au DIF sont maintenus, et ils peuvent continuer à utiliser leurs heures de formation selon les anciennes modalités.

3 Choisir sa formation

Seules les formations dites éligibles sont accessibles par le CPF. Il s’agit de formations qualifiantes, c’està- dire qui débouchent sur une certification. On les trouve sur le site, en indiquant sa région, le code de sa branche professionnelle si l’on est salarié (code APE sur le bulletin de salaire) et le domaine choisi.

Vous pouvez vous faire accompagner par un conseiller en évolution professionnelle, qui vous aidera à monter votre projet. Ces conseillers sont présents dans des organismes désignés par la loi : Pôle emploi ou missions locales (pour les demandeurs d’emploi), Fongecif-Opacif, Apec pour les cadres et Cap emploi pour les salariés handicapés. Des liens vers chaque organisme sont proposés sur moncompteformation.gouv.fr.

4 Valider son choix

Lorsque vous êtes salarié, inutile d’informer votre employeur si la formation a lieu hors de votre temps de travail. Sur le temps de travail, l’accord de l’employeur est nécessaire, sauf pour les formations prévues par un accord de branche ou d’entreprise, pour le socle de compétences (formations sur les connaissances de base) ou pour l’accompagnement à la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Si vous êtes demandeur d’emploi, Pôle emploi valide automatiquement la formation si sa durée n’excède pas votre crédit d’heures.

5 Obtenir un financement

Si vous êtes salarié, les frais pédagogiques ainsi que les frais annexes sont pris en charge par l’organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) dont dépend votre entreprise. Lorsque la durée de la formation dépasse votre compte d’heures, vous pouvez obtenir des financements complémentaires (appelés « abondements ») auprès de votre employeur ou de l’OPCA. Vous êtes rémunéré si la formation se déroule pendant le temps de travail. Par ailleurs, il vous est possible d’utiliser vos heures CPF pour financer un congé individuel de formation.

Si vous êtes demandeur d’emploi, votre formation sera prise en charge par Pôle emploi. Dans le cas où il vous manquerait des heures, votre conseiller peut rechercher des financements complémentaires (auprès de la Région, notamment).