La majorité des entrepreneurs prennent peu de vacances en été

La majorité des entrepreneurs prennent peu de vacances en été
La majorité ne prendra en moyenne que 9,6 jours de repos. - © svetikd

Malgré leur fatigue, les dirigeants des petites et micro-entreprises ne prendront en moyenne que 9,6 jours de congé cet été. Et 12 % aucun.

Stress, journées à rallonge… être entrepreneur n’est pas de tout repos. D’après une étude de Vistaprint publiée mardi 2 août et réalisée auprès de 500 chefs de petites et micro-entreprises français, 60 % considèrent leur travail épuisant. Les vacances sont ainsi accueillies comme une période bénéfique pour se reposer et se détendre. 68 % se disent plus énergiques à leur retour de congés.

Mais cet été, la majorité ne prendra en moyenne que 9,6 jours de repos, alors qu’ils estiment en avoir besoin d’au moins 12 ou 13 pour pouvoir recharger les batteries. 32 % prendront plus de 15 jours de vacances et 12 % n’en prendront aucun.

L’étude souligne que « les entrepreneurs parisiens ont moins de scrupules » à poser des jours de congés. L’été 2016, ils ont pris en moyenne 10,2 jours de vacances, contre 9 jours pour les entrepreneurs du reste de la France. Cette année, 45 % partiront au moins 15 jours.

Par ailleurs, plus les patrons avancent en âge, plus ils s’octroient de jours de repos. 40 % des patrons âgés de plus de 55 ans s’offriront plus de 15 jours de vacances, contre seulement 11 % des jeunes âgés de 18 à 24 ans. 39 % des 18-24 ans se reposeront moins de 8 jours. Et 14 % pas du tout.

Plusieurs raisons expliquent la réticence des patrons à laisser leur entreprise. 53 % craignent une baisse de revenus, 43 % des problèmes d’organisation et 41 % sont stressés à l’idée de laisser leur boîte.

Un travail épuisant

Mais à trop travailler, ils mettent leur santé en danger. 49 % des entrepreneurs interrogés disent travailler trop et 57 % se sentent davantage anxieux depuis qu’ils sont devenus leur propre patron. 38 % « se sont déjà retrouvés affectés physiquement par la gestion de leur entreprise » et 59 % ont déjà connu des troubles du sommeil. « 57 % éprouvent régulièrement une baisse de motivation significative », ajoute l’étude.

De même, des journées de travail trop chargées affectent leur vie personnelle. 39 % des sondés ont ainsi déjà constaté une dégradation de leur vie de famille et de couple. Or, isolés et ne sachant vers qui se tourner lorsqu’ils ont des problèmes, ils considèrent leur famille comme « un des piliers centraux » de leur vie.

Deux semaines de repos sont recommandées

La période estivale pourrait pourtant les aider à se ressourcer. Les professionnels de santé recommandent deux semaines minimum de vacances. Les entrepreneurs reconnaissent d’ailleurs être plus énergiques (80 %), plus créatifs et détendus (72 %), plus productifs (68 %) et plus patients avec leurs collaborateurs (57 %) après avoir pris des vacances. Leur vie privée se porte également mieux.