Quels sont les droits sociaux des intérimaires ?

Quels sont les droits sociaux des intérimaires ?

Les droits sociaux des intérimaires sont nombreux mais souvent méconnus. Daniel Lascols, directeur du Fonds d'action sociale du travail temporaire (Fastt), fait le point sur les prestations auxquelles ils ont droit.

Tous les intérimaires ont-ils droit à une mutuelle ?

Oui, car ils cotisent à la complémentaire santé Fastt-Mut dès la première heure de mission, quelle que soit la société qui les emploie. Il y a trois niveaux de garantie possibles, en fonction des prestations choisies, et les tarifs mensuels vont de 21,86 € pour des prestations de base à 126,38 € pour une famille, avec un bon remboursement de l'optique et des frais dentaires.

À partir de 600 heures travaillées, la cotisation baisse légèrement, car le Fastt apporte sa propre contribution. La couverture est valable pour toute l'année civile, quelle que soit la durée de la mission.

Quelles sont les aides en matière d'accès au logement ?

Les intérimaires de plus de 30 ans et en mission au moment de la demande peuvent bénéficier du dispositif Locapass. Il s'agit d'un passeport qui facilite l'accession à la location d'un logement, puisqu'il présente la caution de l'un des collecteurs du 1 % logement en cas de défaut de paiement du loyer. À certaines conditions - 600 heures de mission au cours des 12 derniers mois -, les intérimaires souhaitant devenir propriétaires ont accès aux prêts réglementés (prêt accession sociale, prêt conventionné, nouveau prêt à 0%).

À quelles prestations ont droit les enfants des intérimaires ?

Les enfants bénéficient des allocations de rentrée scolaire et de bourses d'études. L'allocation est de 153 € pour un enfant entrant au collège, de 229 € pour une scolarité au lycée et de 458 € pour la rentrée universitaire. Pour les BTS et DUT, les bourses d'études se montent à 1 525 € sur l'année. La demande s'effectue en août. Elle concerne les intérimaires en mission au moment du dépôt du dossier.

De la même manière, même s'il faut justifier de 600 heures d'ancienneté dans la profession du travail temporaire au cours de douze derniers mois, le Fastt finance des séjours de vacances en offrant des chèques-vacances, à raison de 305 € par enfant. Obtenues sur demande des intéressés, toutes ces aides sont soumises à conditions de ressources.

Des prêts à la consommation

Le Fonds d'action sociale du travail temporaire propose des prêts à la consommation à taux réduit et un service d'action sociale. L'ensemble de l'offre du Fastt est consultable sur www.fastt.org. Un numéro gratuit est à la disposition des intérimaires : 0 800 28 08 28.