L’Insee interroge 34 500 ménages sur leurs conditions de travail

L’Insee interroge 34 500 ménages sur leurs conditions de travail
L’Insee interroge 34 500 ménages sur leurs conditions de travail. - © Rawpixel

Rythme de travail, exposition à des risques physiques et psychosociaux, usage des outils numériques, pratique du télétravail… 34 500 ménages ont été tirés au sort pour répondre à la grande enquête de l’Insee et de la Dares sur les conditions de travail.

L’Institut national des statistiques et des études économiques (Insee) et la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques du ministère du travail (Dares) organisent du 1er octobre 2018 au 31 mai 2019 la 8e édition de leur grande enquête sur les conditions de travail et les parcours professionnels des actifs en France métropolitaine.

Reconduite depuis 40 ans et effectuée tous les trois ans depuis 2013, elle vise à obtenir une description complète du travail en abordant différents aspects : parcours familial et professionnel, organisation du travail (horaires, rythmes de travail, autonomie, ambiance, représentation du personnel), efforts physiques et risques encourus, contraintes psychosociales, santé physique et mentale des travailleurs. Les résultats de la précédente enquête menée en 2016 ont par exemple révélé que 34 % des salariés étaient exposés à au moins un risque physique et 44 % disaient devoir « penser à trop de choses à la fois ».

> A LIRE : Un management autoritaire peut-il constituer un harcèlement moral ?

34 500 ménages tirés au sort

Environ 34 500 logements ont été tirés au sort à partir du recensement de la population et des fichiers de paye de la fonction publique. Les ménages qui ont participé aux précédentes enquêtes menées en 2016 et 2013 seront réinterrogés afin de connaître les évolutions de leurs conditions de travail.

Si votre logement a été retenu, un enquêteur de l’Insee se présentera chez vous pour prendre rendez-vous ou vous interroger immédiatement selon votre disponibilité. Comme lors des campagnes de recensement, il sera obligatoirement muni d’une carte tricolore signée par le maire, avec sa photo et son nom. Vous êtes en droit d’exiger la présentation de cette carte officielle.

La question du télétravail sera abordée

Le questionnaire est réalisé sur ordinateur portable. « Vos réponses resteront strictement anonymes et confidentielles. Elles servent uniquement à établir des statistiques », précise l’Insee. Pour la première fois, l’enquête abordera la pratique du télétravail et les questions concernant les outils informatiques et numériques (tablettes, connexion à distance, etc.) ont été renforcées.

Si vous êtes d’accord, vous communiquerez votre numéro de sécurité sociale afin que les données du questionnaire soient couplées à celles de vos dépenses de soins de l’Assurance maladie. Ceci permettra de mieux comprendre les relations entre la santé et le travail.

A LIRE AUSSI :

- Ordonnances Macron : des conditions de travail modifiées pour les salariés en poste

- Travail de nuit : quelles protections ?

- Internet et réseaux sociaux : quels risques de licenciement ?

- Trouver des financements pour créer son entreprise