Démission pour reprise d'études : quelles allocations de chômage ?

J'ai démissionné fin juin. Cela faisait deux ans que je travaillais en tant que serveuse dans un restaurant en CDI, à temps complet). J'aimerais en septembre pouvoir faire une formation d'un an (CAP d'esthétique-cosmétique sur Angers dans une école privée et je voulais savoir si je pouvais toucher les Assédics en même tant que ma formation. Les Assédics m'ont dit que je n'y avais pas droit. Mais je connais des personnes qui ont pu faire cette formation tout en touchant les Assédics. De plus, il me faut une attestation de formation de stage et je ne sais pas comment me la procurer puisque les Assédics n'acceptent pas cette formation. Je ne comprends pas pourquoi il n'accepte pas cette formation.

Réponse de l'expert

L’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) est un revenu de remplacement versé par le Pôle emploi (institution issue de la fusion ANPE et ASSEDIC), sous certaines conditions, aux personnes inscrites comme demandeurs d’emploi.

L’ARE est accordée aux personnes involontairement privées d’emploi.

Pour ouvrir droit à l’allocation d’assurance chômage, la perte d’emploi doit être involontaire, c’est-à-dire résulter de l’une des causes suivantes :
un licenciement quel qu’en soit le motif,
la fin d’un contrat à durée déterminée, y compris un CDD à objet défini,
la rupture conventionnelle du contrat de travail à durée indéterminée selon les modalités fixées par les articles L. 1237-11 et suivants du Code du travail,
la rupture du contrat de travail pour cause économique prévue par l’article L. 1233-3 du code du travail (départ négocié par exemple),
la démission considérée comme légitime par le régime d’assurance chômage.

Ainsi, la démission en elle-même, hors cas ci-dessus énumérés, ne permet pas de bénéficier de l’allocation d’aide au retour à l’emploi.

Toutefois, le demandeur d’emploi déjà indemnisé au titre de l’allocation d’aide au retour à l’emploi peut, sur préconisation du Pôle emploi, dans le cadre de son projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE), dispositif qui s’est substitué à l’ancien projet d’action personnalisé, continuer de percevoir l’allocation d’aide au retour à l’emploi dite de formation, pendant toute la durée de sa formation, dans la limite de ses droits à indemnisation.
Ce dispositif ne s’applique pas au salarié ayant démissionné de son poste de travail en vu de suivre une formation, lequel ne peut bénéficier de l’allocation d’aide au retour à l’emploi.