Convention collective nationale des missions locales et PAIO du 21 février 2001

IDCC : 2 190 - N° de brochure : 3304

Embauche. - Contrats de travail. - Période d'essai

Toute modification du contrat de travail initial doit faire l'objet d'un avenant au contrat de travail.


3.2.1. Embauche

L'embauche est faite, en règle générale, sous le régime du contrat à durée indéterminée.

Tout engagement sera confirmé à l'intéressé par un contrat de travail écrit.

Celui-ci comportera toutes les indications conformément à la législation en vigueur ainsi que la référence à la présente convention collective et sera établi en double exemplaire, dont l'un sera remis au salarié.

Lors de son entrée dans la structure, le salarié reçoit communication du texte de la convention collective, dont un exemplaire lui est remis.

3.2.2. Contrat de travail


(Modifié par avenant n° 35 du 21 juin 2009)


Toute modification du contrat de travail initial doit faire l'objet d'un avenant au contrat de travail.


3.2.2.1. Contrat de travail à durée indéterminée et période d'essai.


Toute embauche d'un salarié en contrat à durée indéterminée sera confirmée dans un délai de 8 jours maximum par un contrat de travail écrit.


Le CDI peut comporter une période d'essai initiale dont la durée maximale est de 1 mois pour les non-cadres.


Le renouvellement est possible une fois pour une durée qui ne peut excéder celle de la période initiale.


Lorsque la rupture de la période d'essai est à l'initiative de l'employeur, le salarié est prévenu dans un délai qui ne peut être inférieur à :


- 24 heures en deçà de 8 jours de présence ;


- 48 heures entre 8 jours et 1 mois de présence ;


- 2 semaines après 1 mois de présence ;


- 1 mois après 3 mois de présence.


Lorsque la rupture de la période d'essai est à l'initiative du salarié, celui-ci doit respecter un délai de prévenance de :


- 24 heures si la durée de présence dans l'entreprise est inférieure à 8 jours ;


- 48 heures si la durée est supérieure à 8 jours.


3.2.2.2 : Contrat de travail à durée déterminée et période d'essai.


Le recrutement par contrat à durée déterminée doit rester exceptionnel. Il se fait conformément aux dispositions légales en vigueur.


En cas de besoin de personnel permanent, les candidatures des salariés sous contrat à durée déterminée sont examinées en priorité.


Le contrat de travail est signé dans les 48 heures suivant la prise de fonctions.


La période d'essai est de 1 jour par semaine pour les contrats inférieurs ou égaux à 6 mois, dans la limite de 2 semaines, et de 1 mois pour les contrats supérieurs à 6 mois.


Lorsque la rupture de la période d'essai est à l'initiative de l'employeur, le salarié est prévenu dans un délai qui ne peut être inférieur à :


- 24 heures en deçà de 8 jours de présence ;


- 48 heures entre 8 jours et 1 mois de présence ;


- 2 semaines après 1 mois de présence ;


- 1 mois après 3 mois de présence.


Lorsque la rupture de la période d'essai est à l'initiative du salarié, celui-ci doit respecter un délai de prévenance de :


- 24 heures si la durée de présence dans l'entreprise est inférieure à 8 jours ;


- 48 heures si la durée est supérieure à 8 jours.


En cas d'embauche définitive dans le même poste, il n'y a pas de nouvelle période d'essai et l'ancienneté court à compter du jour d'entrée dans la structure.


En cas de remplacement d'un titulaire absent d'un emploi permanent, le nom du titulaire doit être porté sur le contrat de travail.


Dès le début de son contrat de travail, le personnel en contrat à durée déterminée bénéficie des dispositions de la présente convention collective.


A la fin de son contrat de travail à durée déterminée, le salarié perçoit l'indemnité de fin de contrat conformément à la législation en vigueur.