Convention collective nationale des mareyeurs-expéditeurs du 15 mai 1990

IDCC : 1 589 - N° de brochure : 3256

Congés autorisés pour circonstances de famille

class="field field-name-body field-type-text-with-summary field-label-hidden view-mode-full">


1° Tout salarié a droit, sur justification, aux congés exceptionnels pour circonstances de famille prévues ci-dessous :


- mariage du salarié : quatre jours ;


- naissance ou adoption d'un enfant : trois jours ;


- mariage d'un enfant : deux jours ;


- décès des père, mère, beau-père, belle-mère, conjoint, enfant :
deux jours ;


- décès des frère, soeur, beau-frère, belle-soeur :
un jour ;


- présélection militaire : dans la limite de trois jours ;


- communion solennelle d'un enfant du salarié : un jour.


Ces absences ne donnent lieu à aucune retenue de salaire.


2° Après un an d'ancienneté tout salarié bénéficie d'un droit d'absence non rémunéré lorsque cette absence est justifiée par la garde d'un enfant malade de moins de douze ans dans la limite de trois jours par an.


3° Les jours de congés ou d'absences ainsi accordés sont assimilés à des jours de travail effectif pour la détermination de la durée du congé payé annuel. Les jours de congés exceptionnels doivent être obligatoirement pris dans la période où se situe l'événement en cause.